Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2004

London - 2004/09/18 @ 17h00

De retour à Londres depuis hier. Il n’y a pas plus déprimant que les halls d’attentes d’aéroports, heureusement que le vol est vraiment court (moins d’une heure et quart). Les deux jours dans les locaux d’Havok ont étés très instructifs, et nous ont permis d’aller un peu plus au fond des choses. Et l’équipe des ingénieurs est bien bien secoué !

 

Back to business as usual donc ;) Enfin, pas si « usual » que ça. En ce moment, le sport national anglais semble être de défier les services de sécurités en faisant le clown habillé en super héros dans des endroits de préférences interdits et inconfortables. Faisant les gros titres des tabloïds, monopolisant l’attention de Jeremy Paxman dans Newswatch sur la BBC, la rébellion est devenue un spectacle comme un autre. Au point même d’occulter les raisons de cette défiance face à la loi…

 

Nous vivons dans la société du spectacle, celle que Debord a si bien défini. Quand se rebeller devient en soit même un spectacle, ce mécanisme vide tout message de sens et donc du seul pouvoir du rebel. Le critique espère lever les foules, renverser les icônes du moment, changer le monde. Aujourd’hui, il récolte rires et applaudissement, la une des journaux, un passage à big brother et éventuellement une gloire éphémère inutile. Au mieux, il finira chroniqueur pour une chaîne du câble…

 

En pensant détourner le spectacle à son profit, le militant devient acteur, ne faisant par la même qu’être absorbé contre son gré et souvent à son insu dans un mécanisme qui broie l’information pour finir par produire du non-sens. L’Homme contribue ainsi à son abîme, car en pensant agir contre le jeu en manipulant les règles, il ne fait que devenir joueur à son tour.

 

 

Beaucoup de personnes pensent qu’il est possible de changer une structure de l’intérieur, et c’est peut être le cas dans certaines situations. Mais il y a certains mêmes qui sont conçues de façon à se renforcer de cette façon, et le spectacle est un de ceux la.

 

Face à des règles écrites pour que le joueur perde quelque soit ses décisions (quand il n’y a pas de techniques pour accéder et rester dans le Noyau de Grundy en somme), il ne reste qu’une seule façon de battre le jeu…

 

… Ne pas jouer…

 

Ces derniers temps :

17:00 Publié dans Nexus | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.