Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2004

London - 2004/09/30 @ 08h30

Petite matinée grise au fond d’un coffee shop typiquement britannique. Ces dernières journées ont été particulièrement chargées sur Roll Call, je n’ai guère eu le temps de me pencher sur d’autres sujets. Si la libération des deux italiennes a apporté un peu de lumière à un conflit bien sombre, la dernière vidéo de Mr Bigley est venu rappeler aux anglais que non, ils n’auront sans doute pas les mêmes faveurs que les Italiens. Et le monde de s’enfoncer un peu plus dans la peur, au lieu de s’attaquer au cœur du problème.

 

Tandis que les services diplomatiques Britanniques sont mis à l’épreuve, le ministère de la santé a décidé de s’attaquer à la consommation de sel. Et pour ce faire, ils ont crées l’infâme personnage de Squid la limace, censée représenter ce qui nous attends si nous en consommons trop. Affiche 3x4, pubs télé et dans les journaux, la campagne n’oublie aucun media. Y compris les jeux vidéo. Le recyclage des techniques du jeu continue donc de prendre de l’ampleur, cette fois pour servir un objectif de santé national.

 

Et les ministères Britanniques auraient tort de se priver. Avec l’industrie la plus forte en Europe, il existe ici un réel pool de talents et de moyens. Dernier titre en date de Lionhead, Fable permet à Peter Molyneux de taper très fort. Allant jusqu'à prendre la première place aux États-Unis devant Burn Out 3 (wouah), Fable est un jeu innovant, mettant les principes de l’émergence aux services d’un jeu d’aventure aux couleurs Européennes. Même si nous sommes loin de la simulation que Peter nous avait promise, il s’agit tout de même de l’un des meilleurs jeux de rôles de ces dix dernières années, et Fable est déjà rentrée dans les annales de l’industrie. L’excellent site Grand Text Auto en a profité pour se pencher sur l’écriture scénaristique dans ce jeu. Comment conserver une trame quand le joueur a la latitude de faire ce qu’il lui plait quand il lui plait ? Comment raconter l’histoire d’un héros de son enfance à sa mort, sans perdre en chemin la cohérence ?

 

Ailleurs, d’autres conférences se préparent. Mods, Machinimas et gameplay alternatif sont à l’honneur entre le 5/10 et le 24/11 à l’université d’Irvine, Californie. ALT + CTRL va principalement permettre l’échange entre les indépendants, les étudiants et les professionnels autour de ces projets à parts. Du 8/10 au 10/10, ce sont les jeux indépendants qui seront en compétitions à l’IndieGamesCon (Eugene, Oregon). Mis en place par le désormais fameux éditeur GarageGames, cette session sera sans doute l’occasion pour bien des indépendants de conclure certains contrats et d’échanger idées et projets dans une communauté de plus en plus active. A plus long terme, la DIGRA vient d’annoncer sa conférence au Canada, entre le 16 et le 20 Juin 2005. La soumission des papiers vient d’être juste d’être lancé.

 

Pour finir, le livre du moment, c’est « The Laws Of Cool » par Alan Liu. Tissant des liens entre les technologies de l’information, l’art, et les derniers paradigmes économiques, ce livre fait partie d’une longue lignée d’ouvrage anglo-saxon dont la principale raison d’être est de provoquer débats et idées plus que de mettre un point final encyclopédique à un sujet donnée.

 

Ces derniers temps :

08:30 Publié dans Nexus | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.