Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2004

London - 2004/10/19 @ 22h00

Il y a des jours où le temps nous échappe, quand le travail se fait si pressant que les frontières entre nos différents espaces sociaux (privés et publiques) commencent à s’estomper. Il y a des jours où l’on a l’impression de vivre dans un immense show de télé réalité, où tout peut s’arrêter du jour au lendemain, et ce sans appel. Il y a des jours où l’on passe trop de temps dans des non-lieux de transit, à sauter de trains en TGV, de métro en tramway, de Taxi en Eurostar. La dernière semaine, ça a été un peu tout ça, en vrac, et sans entracte.

 

Bref. La nouvelle de la semaine – pour moi - a tout de même été la suspension du cours d’Argonaut. Pour des raisons évidentes (aussi bien par décence que légale), je ne m’étendrai pas sur cette news. Pour ma part, c’est « Business As Usual », Roll Call poursuit son petit bonhomme de chemin :) Et il y a de quoi faire…

 

La Chine a annoncé qu’elle allait investir entre 120 et 250 millions d’Euros pour participer à la création de jeux vidéo « sains ». Bon, évidemment, on peut s’interroger probablement avec raison sur la définition du terme par le régime communiste chinois. Mais la démarche n’a tout de même rien d’anodin. Derrière l’analyse politique, il s’agit là avant tout d’une culture – plus ou moins contestable, mais une culture tout de même – qui cherche a se défendre face à une modernité dirigé par l’univers occidental. Et de m’interroger sur le sens de ce que l’on appelle la culture occidentale, si tant est que le monde Européen et Anglo Saxon sont très différents…

 

La conférence Serious Games bat son plein en ce moment à Washington. Le blog de Torill Mortensen offre l’opportunité de suivre le cours des débats. Pour l’occasion, Gamasutra revient sur le marché et les opportunités que représente ce dernier segment de l’industrie. Le Wahington Post n’est pas en reste puisque lui aussi se penche sur cette façon de voir le jeu vidéo. De son coté, Clive Thomson a testé 4 simulateurs d’élections présidentielles américaines. A quand « Sarkozy vs Chirac : L’œil du tigre ! » ? Ou « Le retour de Jospin 4 : Meme pas mal ! » ? Je pense sincèrement que ça donnerait un coup de frais à un monde politique sclérosé. Il n’y d’ailleurs pas que la politique qui prend la chose très au sérieux. Activision va lancer une campagne de recherche très poussée, afin de déterminer quels sont les vecteurs les plus efficaces pour insérer de la publicité dans un jeu. En parallèle, Masive se propose de placer des publicités dynamiques, les textures pouvant être rafraîchies et retéléchargé à chaque connections du joueur en ligne.

 

Les jeux essayant de sortir de leur écran plat pour envahir notre réalité existent de longue date. Recevoir un SMS quand sa base est attaquée, jouer à l’espion par carte postale interposée, partir à la recherche d’un trésor enfoui à l’aide d’indices dispersés sur Internet. Oui, vous voyez l’idée. Le dernier jeu à la mode aux US est « I Love Bees ». An 2552. La terre est menacé par une force extraterrestre. La seule façon de sauver la planète est de revenir dans le passé. Seulement, c’est impossible. Par contre, nos petits petits petits petits enfants ont trouvé le moyen de contacter leurs ancêtres via les lignes de téléphones. En transmettant les coordonnées GPS des cabines de téléphones, ils peuvent communiquer avec nous, par intervalle de 30 s. Et ce nous, c’est vous, le joueur…. J’imagine les scènes surréalistes lorsque certaines cabines se mettent a sonner ;) Plus sérieusement, je trouve que ça rejoint un peu la notion de reality mining, telle qu’elle est mise en avant sur collision detection. Les frontières deviennent chaque jour plus fines, au point que je me demande si elles ont jamais vraiment existé…

 

Je parle souvent des machinimas. Pour les fans, le premier épisode des StrangerHood est disponible en téléchargement ;) Enfin, le lien du jour, c’est encore RedAssBaboon qui l’a trouvé. Un club vous propose de jouer à des jeux vidéo en compagnie de… streapteaseuse !... Gageons que toutes les formes de fétichismes sont dans la nature… :)

22:00 Publié dans Nexus | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.