Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2004

London - 2004/11/03 @ 19h00

La météo ici a tendance à jouer du yoyo. Peu importe, je suis confortablement installé chez moi. Etre au chômage, c’est passer du temps à gérer de la paperasse (P45, RP1, payslips…), perdre du temps au job center pour pas grand-chose (50 Livres par semaine auxquels je n’aurait peut être même pas droit), et se perdre dans les arcanes de la loi anglaise (30 jours ou 90 jours de salaires pour la notice ?). Bref, ce n’est pas une sinécure. D’un autre coté, c’est l’occasion de prendre quelques contacts, d’envoyer quelques CV, et de pouvoir écrire en paix. Je reviendrai bien sur Argonaut, mais je préfère regarder vers le futur à présent. Pour ceux que ça intéresse, vous pouvez toujours vous pencher sur Games Industry, Gamasutra, Eurogamer, ou encore la BBC. Ah si, voila le clou ultime pour finir le cercueil.

 

Mis à part la paperasse, j’ai quand même eu le temps de suivre l’actualité. Et l’actualité, c’est surtout les élections américaines. A l’heure où j’écris, il est fort probable que George W Bush ait été réélu, malheureusement. Buzzcut a néanmoins rapporté cet article du Denver Post, où l’on a poussé l’analogie à associer Bush au jeu Doom, et Kerry à SimCity. A partir de là, facile de savoir qui va gagner :) A moins que vous ne préféreriez avoir Bush et Kerry chez vous, au format Sims ?

 

L’autre chose que j’ai eu le temps de faire, c’est jouer à GTA San Andreas :) Et ça c’est cool. Ok, ils ont finis de mettre la Playstation à genou, ok CJ est casse couille avec l’histoire de sa maman, mais bon, quel pied en terme ludique ! Et je dois pas être le seul en train d’y jouer au vus des chiffres de vente. En battant tout les records aussi bien dans le jeu que pour le cinéma, GTA : SA est entré de plein fouet dans l’histoire de l’industrie en seulement 2 jours. L’occasion pour Ferrago de revenir sur le passé et le futur de la série qui aura marqué l’ère PS2.

 

Peut être que la PSP va changer cet état de fait ? J’ai tout de même eu la chance de m’amuser un peu avec le devkit, et je peut vous dire à quel point cette machine est vraiment très très très sympa, aussi bien du point de vue du codeur que de celui du joueur. Et à un prix annoncé de moins de 150 Euros (!!!), il y a de quoi être confiant. Seul point noir, la batterie. Une seule certitude, beaucoup d’encre va couler à sa sortie…

 

Enfin, si les éditeurs de jeu vidéo ne se sont pas fait ruiné par l’attaque aux patents. On a tous rigolé doucement quand BT a essayé de déposer l’invention de l’hyper lien, on a moins ri quand SCO a essayé de ruiner la communauté de Linux. Des cas comme ça, il y en a des centaines, du plus complexe au plus ridicule. Et voici qu’à son tour, le jeu video est sous la menace de ces patents. Le système va-t-il un jour s’effondrer ?

 

Plus sérieusement, la conférence State Of Play a battu son plein, et si j’en crois les rapports très complets disponibles sur TerraNova, cette année a été riche en questions et en progrès. En vrac : Quelles lois ? Propriétés intellectuelles. Droit des avatars et libertés virtuelles. Application de la justice. Identité et mondes virtuels… De son coté, Torill Mortensen nous fait profiter du panel sur l’état du jeu en ligne en asie. Les MMORPG posent de sérieux problèmes juridiques. Peut être que l’on verra un jour une section entière de la justice dédié aux litiges virtuels ?

 

J’ai à plusieurs reprises parlé du phénomène de maturation du jeu vidéo, aussi bien en terme de contenu qu’en terme de forme, phénomène principalement mue par le vieillissement du public. Que l’on parle des serious games, news games, ou du jeu en tant qu’art, nombre d’expérimentation sont à l’œuvre. La dernière édition des game studies revient d’ailleurs sur le phénomène Serious Games , et sur le futur de cette section. De son coté, Kuma War vient de proposer une nouvelle extension , mettant en scène cette fois ci Bush, Kerry et Ben Laden. Mais ce qui a retenu mon attention cette semaine, c’est le projet d’Hydropia , qui utilise le moteur de Max Payne 2 pour reconstituer des scènes de crimes, pour en faire des tirages photos pour une exposition. Ambiance lourde, indices silencieux pour crimes passionnels, Max Payne se prête bien au propos…

 

Plusieurs articles ont fait récemment leur apparition étayant des thèses que je soutient par ailleurs. Cet article de Stuart Roch sur Gamasutra revient sur l’importance de revoir le modèle des studios de développement, en particulier la gestion des IP. Par ailleurs, Games Matters publie un article en deux parties (III), précédemment paru dans Develop, et reprenant également des thèses similaires. En cette période de crise, la réflexion est de rigueur :)

 

Pour finir, la musique adoucie les mœurs parait-il. Et dieu seul sait que les miennes ont besoin d’être adoucies. Pendant que Collision Detection sponsorise 8BitsPeoples, Wired revient sur la musique ambiance Nintendo, faite à la main du temps des touts petits DSP. Mais la star du jour, c’est l’identité d’Euler qui vient d’être nommé l’équation la plus belle au monde. Pleine de sens profond, d’une portée philosophique considérable, cette équation en cache long. Mais je suis guère d’humeur à philosopher pour le moment…

 

Ailleurs sur le Web :

19:00 Publié dans Nexus | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.