Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2004

London - 2004/11/18 @ 22h45

Téléphone, emails, entretiens, train, bus, metro, taxi… Je n’ai guère le temps de m’ennuyer ces dernières semaines. Moi qui pensais pouvoir mettre à jour mon site tout les jours, c’est râpé ! Bah, autant pour moi, je préfère être occupé plutôt que de me retrouver à rien faire. Enfin, demain, je part me ressourcer à Paris, et ça c’est une bonne nouvelle ;)

 

Je ne vois pas 36000 raisons pour vous d’être en train de lire ce texte. Soit vous êtes au travail, en train de buller en vous entraînant à l’art subtil du ALT-TAB à la moindre alerte, soit vous avez une carte 3D antique (genre 3DFX) et aucune consoles, soit vous êtes un recruteur (grouillez-vous, parce que je ne vais plus être libre longtemps là !). Dans les 2 premiers cas au moins, vous ne devriez pas être ici. Vous devriez être en train de jouer. A Halo 2, GTA, Metroid, Donkey Konga, Prince of Persia, Fable... Ou Half Life 2. Oui, 2004 est de loin l’année la plus faste de l’histoire du jeu vidéo, aussi bien en terme de volume que de qualités des titres publiés. En parlant de qualité, voici la seconde partie d’un article publié par Grand Text Auto et traitant de l’écriture scénaristique de Fable… Que du bonheur :)

 

Ailleurs, EA continue de grossir, en se proposant de créer ni plus ni moins que son propre label musical. Tandis que l’IGDA en appelle à la conscience professionnelle en réponse aux problèmes de surcharge de travail chez EA (entre autres), l’éditeur monstre continue son OPA sur toutes les autres industries médiatiques. EA va donc d’acquisitions en procès, un procès dont les répercutions seront peut être mondiales.

 

D’ailleurs, il faut croire que la saison se prête bien aux plaintes diverses et (a)variées. Wired revient sur le cas Marvel, qui, en choisissant d’attaquer City of Heroes, risque bien de voir le bâton se retourner contre lui. Mais il y a plus surprenant. Quelle est la connexion entre Roger Avary, célèbre scénariste des films de Tarantino, et « Yourself Fitness », le jeu pour fille dont j’avais déjà vanté les mérites plastiques dans ces pages. Humm… Franchement, à première vue, pas grand-chose. Mais ce n’est pas l’avis de Roger, qui accuse Microsoft de lui avoir piqué une idée qu’il leur avais développer l’hors d’un brain storming quelques années auparavant ! Là, ça devient assez incroyable…

 

Section Half Life 2. Le Washington Post décrit les déboires de la production d’Half Life 2, soulignant combien les problèmes des superproductions vidéo ludiques sont similaires aux super productions hollywoodiennes. Mais bien plus intéressant, CNN analyse la relation houleuse que Valve entretient avec son éditeur, Vivendi. Valve, en redéfinissant la relation à l’éditeur, est en train d’ouvrir la voie pour tout les développeurs indépendants, et il me semble que c’est un moment clef de l’histoire du jeu vidéo.

 

L’autre bulldozer américain, c’est Halo 2. USA Today prend un coup de vieux en remarquant à quel point les jeux vidéo ont mis les babys boomers hors du coup. Le jeu serait une nouvelle forme de Rock’n Roll ? Plus sérieusement, Stuffo revient sur l’IA plus ou moins controversé du jeu. Controversé, mais intéressant.

 

Alors où est ce que cela nous emmène-t-il ? Je trouve passionnant cette obsession de toujours chercher à définir le futur, non ? Certains prédisent que le jeu va tuer la page de pub télé (ça, ça serait pas un mal), d’autre écrivent des études complètes sur le futur du media. Je n’ai pas – encore – lu l’analyse, mais ça devrait être drôle dans 10 ans. Enfin, le Guardian revient à juste titre sur 10 formes de jeu vidéo menacé d’extinction pur et simple. Un mal pour un bien ?

 

Pour finir, le livre du jour, c’est « Advanced Lighting and Materials with Shaders ». Les shaders étant d’hors et déjà une composante primordiale des moteurs de rendu, une petite piqûre de rappel ne peut pas faire de mal, n’est ce pas ? ;)

 

Ailleurs sur le web:

22:45 Publié dans Nexus | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.