Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2004

London - 2004/11/24 @ 23h00

Bon, je mettais promis de mettre à jour mon site Web hier soir. Ca aurait d’ailleurs été le cas si je n’avais pas été pris sous le feu d’une conversation avec Kowie. Bah, qu’à cela ne tienne, je ne suis pas à un jour prêt.

 

Il y a quelques avantages à être au chômage. Passer des entretiens par exemple… Bon, peut être que ce n’est pas si drôle que ça, mais il y a un bon coté à tout. Moi qui me plaignais de ne pas avoir eu le temps de faire le tour de l’Angleterre, me voila servi. Leeds, Dundee, Manchester, Edinburgh… Et je ne parle pas des villes plus petites. Voyager dans ces conditions a du bon, puisque c’est au frais de l’entreprise vous recevant en entretien ;)

 

Vous me direz que ça ne tient pas du voyage d’agrément, et je vous l’accorde. Mais c’est quand même sympa! Du coup, je reviens de Leeds, où j’ai passe ma journée. Capitale du prince noir, ville universitaire par excellence où architecturalement le vieux côtoie le neuf, Leeds m’a donné l’impression d’être une ville active. Si on ne se laisse pas leurrer par les bâtiments neufs, c’est aussi une ville qui semble regorger de secrets. Voici quelques clichées, pour donner une idée de l’ambiance…

 

 

 

 

L’actualité, c’est toujours une fin d’année fantastique pour l’industrie. La DS vient de sortir aux usa, Steam a survécut à la sortie d’Half Life 2, l’age d’or est proclamée. Mais je regarde déjà avec impatience vers le futur. Il y a presque deux ans sortait le dernier Zelda sur Gamecube. Je n’ai acheté cette console que pour ce jeu ! Alors dire que les dernières images du prochain Zelda me remplissent d’impatience revient à faire un euphémisme éhonté !

 

Evidemment, les succès de l’industrie le mettent sous le feu des projecteurs. Déjà, certains groupes de pressions appellent à une nouvelle taxe sur les jeu à caractère violent (On croit rêver !), tandis que d’autres ont dressé une liste de 10 jeux à bannir. Sur ces 10 jeux, un n’est même pas encore sortie, et un autre n’a jamais été publié aux Etats Unis ! Honnêtement, ce pays glisse de plus en plus vers l’irrationnel, et ce n’est pas bon signe… Ce n’est non plus pas la dernière affaire EA qui va améliorer l’image de l’industrie. Le Washington Post tout comme le New York Times donnent une dimension (inter ?)nationale aux accusations dont souffre le célèbre éditeur…

 

En Angleterre, la boite culottée du jour veut mettre en ligne une reconstitution de l’assassinat de JFK ! Avec à la clef un prix en argent sonnant et trébuchant pour le joueur qui gagne le plus de points ! Du coup, le tôlé est général ( Guardian, BBC, Slate, Wired…). Bon, prenons un peu de recul. Oui, c’est de mauvais goût. Non, c’est probablement voué à l’échec. Et non, ça ne veut pas dire que le jeu n’as pas son mot à dire quand on parle d’actualité. Le mouvement des newsgames (ou jeu inspiré de l’actualité) n’est pas neuf, et va certainement continuer à produire des jeux maladroits, comme celui-ci, mais aussi sûrement quelques perles. A suivre donc…

 

D’un autre coté, les petites sociétés anglaises continuent à attirer investissements privés et publics. La recherche se fait donc principalement dans le domaine privé. Si on compare la situation aux Etats Unis, cette année a vu l’apparition de nouveaux centres de recherche dédiée aux sciences ludiques, comme le Experimental Game Lab au Georgia Tech, ou encore le Game Pipe. As-t-on l’équivalent en France ?

 

Sim City est souvent cite comme la référence des simulations urbaines. A telle point que certaines municipalités s’en servent de modèle. L’ennui, c’est que Sim city n’est pas une simulation réaliste, et cet article sonne l’alarme. Ailleurs, le New York Times revient sur ces logiciels capables de générer des récits automatiquement, écrivains mécaniques sans (états d’) âmes. Que vaut leurs productions ? Arts ou données ? Et jouer à Pacman en grandeur nature, n’est ce pas une façon de boucler la boucle ? Les jeux vidéos sont nées des jeux réels, et y reviennent à présent…

 

Pour finir, l’événement à ne pas manquer, ce sont les projections de Final Fantasy Advent Children en France, oui oui, à Paris ! Merci au festival TokyoZone pour cette occasion en or, et à GameKult pour l’information ;) A ne rater sous aucun prétexte !

 

 

 

Ailleurs sur le web:

<

23:00 Publié dans Nexus | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.