Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2004

London - 2004/11/24 @ 23h00

Bon, je mettais promis de mettre à jour mon site Web hier soir. Ca aurait d’ailleurs été le cas si je n’avais pas été pris sous le feu d’une conversation avec Kowie. Bah, qu’à cela ne tienne, je ne suis pas à un jour prêt.

 

Il y a quelques avantages à être au chômage. Passer des entretiens par exemple… Bon, peut être que ce n’est pas si drôle que ça, mais il y a un bon coté à tout. Moi qui me plaignais de ne pas avoir eu le temps de faire le tour de l’Angleterre, me voila servi. Leeds, Dundee, Manchester, Edinburgh… Et je ne parle pas des villes plus petites. Voyager dans ces conditions a du bon, puisque c’est au frais de l’entreprise vous recevant en entretien ;)

 

Vous me direz que ça ne tient pas du voyage d’agrément, et je vous l’accorde. Mais c’est quand même sympa! Du coup, je reviens de Leeds, où j’ai passe ma journée. Capitale du prince noir, ville universitaire par excellence où architecturalement le vieux côtoie le neuf, Leeds m’a donné l’impression d’être une ville active. Si on ne se laisse pas leurrer par les bâtiments neufs, c’est aussi une ville qui semble regorger de secrets. Voici quelques clichées, pour donner une idée de l’ambiance…

 

 

 

 

L’actualité, c’est toujours une fin d’année fantastique pour l’industrie. La DS vient de sortir aux usa, Steam a survécut à la sortie d’Half Life 2, l’age d’or est proclamée. Mais je regarde déjà avec impatience vers le futur. Il y a presque deux ans sortait le dernier Zelda sur Gamecube. Je n’ai acheté cette console que pour ce jeu ! Alors dire que les dernières images du prochain Zelda me remplissent d’impatience revient à faire un euphémisme éhonté !

 

Evidemment, les succès de l’industrie le mettent sous le feu des projecteurs. Déjà, certains groupes de pressions appellent à une nouvelle taxe sur les jeu à caractère violent (On croit rêver !), tandis que d’autres ont dressé une liste de 10 jeux à bannir. Sur ces 10 jeux, un n’est même pas encore sortie, et un autre n’a jamais été publié aux Etats Unis ! Honnêtement, ce pays glisse de plus en plus vers l’irrationnel, et ce n’est pas bon signe… Ce n’est non plus pas la dernière affaire EA qui va améliorer l’image de l’industrie. Le Washington Post tout comme le New York Times donnent une dimension (inter ?)nationale aux accusations dont souffre le célèbre éditeur…

 

En Angleterre, la boite culottée du jour veut mettre en ligne une reconstitution de l’assassinat de JFK ! Avec à la clef un prix en argent sonnant et trébuchant pour le joueur qui gagne le plus de points ! Du coup, le tôlé est général ( Guardian, BBC, Slate, Wired…). Bon, prenons un peu de recul. Oui, c’est de mauvais goût. Non, c’est probablement voué à l’échec. Et non, ça ne veut pas dire que le jeu n’as pas son mot à dire quand on parle d’actualité. Le mouvement des newsgames (ou jeu inspiré de l’actualité) n’est pas neuf, et va certainement continuer à produire des jeux maladroits, comme celui-ci, mais aussi sûrement quelques perles. A suivre donc…

 

D’un autre coté, les petites sociétés anglaises continuent à attirer investissements privés et publics. La recherche se fait donc principalement dans le domaine privé. Si on compare la situation aux Etats Unis, cette année a vu l’apparition de nouveaux centres de recherche dédiée aux sciences ludiques, comme le Experimental Game Lab au Georgia Tech, ou encore le Game Pipe. As-t-on l’équivalent en France ?

 

Sim City est souvent cite comme la référence des simulations urbaines. A telle point que certaines municipalités s’en servent de modèle. L’ennui, c’est que Sim city n’est pas une simulation réaliste, et cet article sonne l’alarme. Ailleurs, le New York Times revient sur ces logiciels capables de générer des récits automatiquement, écrivains mécaniques sans (états d’) âmes. Que vaut leurs productions ? Arts ou données ? Et jouer à Pacman en grandeur nature, n’est ce pas une façon de boucler la boucle ? Les jeux vidéos sont nées des jeux réels, et y reviennent à présent…

 

Pour finir, l’événement à ne pas manquer, ce sont les projections de Final Fantasy Advent Children en France, oui oui, à Paris ! Merci au festival TokyoZone pour cette occasion en or, et à GameKult pour l’information ;) A ne rater sous aucun prétexte !

 

 

 

Ailleurs sur le web:

<

23:00 Publié dans Nexus | Lien permanent | Commentaires (0)

18/11/2004

London - 2004/11/18 @ 22h45

Téléphone, emails, entretiens, train, bus, metro, taxi… Je n’ai guère le temps de m’ennuyer ces dernières semaines. Moi qui pensais pouvoir mettre à jour mon site tout les jours, c’est râpé ! Bah, autant pour moi, je préfère être occupé plutôt que de me retrouver à rien faire. Enfin, demain, je part me ressourcer à Paris, et ça c’est une bonne nouvelle ;)

 

Je ne vois pas 36000 raisons pour vous d’être en train de lire ce texte. Soit vous êtes au travail, en train de buller en vous entraînant à l’art subtil du ALT-TAB à la moindre alerte, soit vous avez une carte 3D antique (genre 3DFX) et aucune consoles, soit vous êtes un recruteur (grouillez-vous, parce que je ne vais plus être libre longtemps là !). Dans les 2 premiers cas au moins, vous ne devriez pas être ici. Vous devriez être en train de jouer. A Halo 2, GTA, Metroid, Donkey Konga, Prince of Persia, Fable... Ou Half Life 2. Oui, 2004 est de loin l’année la plus faste de l’histoire du jeu vidéo, aussi bien en terme de volume que de qualités des titres publiés. En parlant de qualité, voici la seconde partie d’un article publié par Grand Text Auto et traitant de l’écriture scénaristique de Fable… Que du bonheur :)

 

Ailleurs, EA continue de grossir, en se proposant de créer ni plus ni moins que son propre label musical. Tandis que l’IGDA en appelle à la conscience professionnelle en réponse aux problèmes de surcharge de travail chez EA (entre autres), l’éditeur monstre continue son OPA sur toutes les autres industries médiatiques. EA va donc d’acquisitions en procès, un procès dont les répercutions seront peut être mondiales.

 

D’ailleurs, il faut croire que la saison se prête bien aux plaintes diverses et (a)variées. Wired revient sur le cas Marvel, qui, en choisissant d’attaquer City of Heroes, risque bien de voir le bâton se retourner contre lui. Mais il y a plus surprenant. Quelle est la connexion entre Roger Avary, célèbre scénariste des films de Tarantino, et « Yourself Fitness », le jeu pour fille dont j’avais déjà vanté les mérites plastiques dans ces pages. Humm… Franchement, à première vue, pas grand-chose. Mais ce n’est pas l’avis de Roger, qui accuse Microsoft de lui avoir piqué une idée qu’il leur avais développer l’hors d’un brain storming quelques années auparavant ! Là, ça devient assez incroyable…

 

Section Half Life 2. Le Washington Post décrit les déboires de la production d’Half Life 2, soulignant combien les problèmes des superproductions vidéo ludiques sont similaires aux super productions hollywoodiennes. Mais bien plus intéressant, CNN analyse la relation houleuse que Valve entretient avec son éditeur, Vivendi. Valve, en redéfinissant la relation à l’éditeur, est en train d’ouvrir la voie pour tout les développeurs indépendants, et il me semble que c’est un moment clef de l’histoire du jeu vidéo.

 

L’autre bulldozer américain, c’est Halo 2. USA Today prend un coup de vieux en remarquant à quel point les jeux vidéo ont mis les babys boomers hors du coup. Le jeu serait une nouvelle forme de Rock’n Roll ? Plus sérieusement, Stuffo revient sur l’IA plus ou moins controversé du jeu. Controversé, mais intéressant.

 

Alors où est ce que cela nous emmène-t-il ? Je trouve passionnant cette obsession de toujours chercher à définir le futur, non ? Certains prédisent que le jeu va tuer la page de pub télé (ça, ça serait pas un mal), d’autre écrivent des études complètes sur le futur du media. Je n’ai pas – encore – lu l’analyse, mais ça devrait être drôle dans 10 ans. Enfin, le Guardian revient à juste titre sur 10 formes de jeu vidéo menacé d’extinction pur et simple. Un mal pour un bien ?

 

Pour finir, le livre du jour, c’est « Advanced Lighting and Materials with Shaders ». Les shaders étant d’hors et déjà une composante primordiale des moteurs de rendu, une petite piqûre de rappel ne peut pas faire de mal, n’est ce pas ? ;)

 

Ailleurs sur le web:

22:45 Publié dans Nexus | Lien permanent | Commentaires (0)

15/11/2004

London - 2004/11/15 @ 23h00

J’avais promis de parler de Londres, de cette ville que j’arpente de long en large quand j’en ait le temps. Profitant d’un week end clément, le soleil illuminant les larges avenues de la ville, j’ai pu faire quelques clichées de jour…

 

… comme de nuit, sous l’éclat des illuminations basées sur le thème du film « The Incredible ».

 

Mais que serait Londres, sans Trafalgar Square, ses fontaines, les drapeaux ouvrant la voie à Buckingham, et la garde montée ?

 

Dans un recoin de Leicester Square, l’art moderne se fait détourner par la publicité, au fond d’un magasin trop vide pour être honnête.

 

Mon Londres est bien plus vaste que ça. Cette ville, c’est aussi les pubs, les façades victoriennes, Camden Market, la tamise et… les bookmakers. Les bookmakers, ce sont ces officines où vous pouvez prendre des paris sur tout et rien, et de préférence n’importe quoi. Des courses hippiques aux élections municipales, des gagnants du dernier Big Brother à la couleur de la robe de la reine, tout y passe. Et le dernier pari, c’est de savoir quel éditeur de jeu va gagner les charts de Noël ! Les paris donnent EA et Activision au coude à coude… Qui vivra verra…

 

En parlant d’EA… Non, je ne vais pas parler du procès californien ! Ceci dit, avoir une vision de la société vu de l’intérieur, ça peut aider à comprendre certaines choses. Et c’est exactement ce qu’un universitaire de Carnegie Mellon a fait dans un rapport sur ses 6 mois de vie à EA. Instructif ! D’autre part, EA continue de se consolider puisque il est très probable que l’éditeur rachète Digital Illusion, le studio qui a crée Battlefield 1942. Ou va s’arrêter le processus ?

 

J’avais parlé dans une news précédentes de l’accord financier entre EA et l’université californienne, permettant aux étudiants de développer des prototypes originaux avec le support de l’éditeur. Sammy Studio joint le mouvement, puisque il a accrédité le laboratoire de recherche en jeu expérimental californien d’un « cadeau » de plus de 290.000$ ! De quoi développer de bons projets ! Gamespot revient également sur la conférence State Of Play, et le progrès des théories sur les espaces digitaux. La recherche a définitivement le vent en poupe.

 

Apres la coup de gueule sur le fait que les jeux aient perdu le sens de l’humour (voir news précédentes), Grumpy Gamer, l’un des designer de Monkey Island, revient à la charge pour enfoncer le clou. Je trouve très intéressant que le mot anglais « fun » puisse avoir tant de sens différent, puisque je doute que le dernier article de Noah Falstein sur Gamasutra traite du même « fun ». Red Ass Baboon donne par contre dans le sérieux en publiant cette analyse politique du traitement de la guerre dans le dernier Conflict Vietnam.

 

Enfin, l’actualité, c’est toujours Halo 2, qui finirai presque par voler la vedette à GTA :SA. Tandis que Microsoft essaye toujours d’élargir la base démographique de son public, les créateurs du machinimas « Red Vs Blue » envahissent le New York Times pour expliquer ce que la sortie d’Halo 2 signifie pour eux. Mais la star, c’est Half Life 2 ! Plus qu’une seule journée à attendre le messie, et ce n’est pas le caustique mais complet article de Gamespot reprenant les péripéties du développement qui va baisser l’excitation. Le retour de Gordon Freeman signe sans doute la suite la plus attendue de l’histoire du jeu PC. Et ça tombe bien, parce que j’ai plein de temps… :)

23:00 Publié dans Nexus | Lien permanent | Commentaires (0)

12/11/2004

London - 2004/11/12 @ 18h00

Quelque soit votre opinion sur le personnage, quelque soit les erreurs ou les secrets que l’homme enterre avec lui, la mort de Yasser Arafat n’augure rien de bon. Et après la re-élection de George Bush, on ne peut que difficilement renier une sorte d’ironie amère d’une Histoire qui, sans surprendre, continue d’essayer de nous apprendre quelque chose. Mais sans doute sommes nous devenus sourds, et aveugles. Certains, et ce sans pour autant avoir de mauvaises intentions, se réjouiront de ces tours du sort. Je ne fais pas partie de ceux-la…

 

Bon, peut être que j’exagère un peu ;) D’ailleurs, il y a presque la moitié des américains qui ont voté Kerry, et qui nous le rappelle. Pensons à eux, car si nous subissons la politique américaine extérieur, eux doivent vivre dans un pays qu’ils ne comprennent pas plus que nous. Un pays en guerre. Il fut un temps où la guerre était continue, aux frontières flous et indéfinissables. Les histoires de batailles héroïques tenaient les enfants en haleine autour du feu. Aujourd’hui, Kuma War cherche à récupérer les témoignages de soldats en opérations pour reconstituer les missions tels qu’ils les ont vécu. Le jeu a remplacé le conte, mais ces histoires n’en reste pas moins des mythes. Mais qui fait la distinction ?

 

A moins de n’avoir absolument aucun intérêt pour le jeu vidéo, il est peu probable que vous n’ayez pas lu le témoigne de ea_spouse, femme d'un mari travaillant pour EA, si tant est que cette histoire fait littéralement le tour du monde ( GamesIndustry, Guardian, Gamasutra…). Ajoutant le témoignage aux rumeurs de procès à l’encontre d’EA, ce texte relance le débat sur la question des syndicats dans le jeu vidéo. Si les abus sont réels (Si si, c’est vrai), la plupart des professionnels ont toujours considérés l’idée comme étant potentiellement un frein à l’innovation et au développement de l’industrie. A l’heure où l’on commence à réaliser à quel point le jeu peut être bénéfique au travail, il est assez ironique de constater que l’industrie n’a pas encore réussi à trouver un équilibre sur ce sujet pourtant sensible…

 

Il n’y a d’ailleurs pas qu’au travail que le jeu se rachète un nom puisque le monde de l’éducation lui ouvre de plus en plus ses portes. L’agence gouvernementale britannique pour l’apprentissage et l’éducation vient de publier un rapport de 93 (!) pages à ce sujet, rejoignant les idées développées par Kafai à l’université de Chicago. Aux Etats-Unis, le jeu devient part entière des programmes éducatifs, et même les MMORPG trouvent un rôle éducatif en tant que cadre social. De ces tendances vont émerger de nouveaux métiers. Et peut être bouleverser l’industrie ?

 

Ce n’est pas en tout cas la profusion des dernières formations au game designs qui va infirmer la tendance. Pour les gens qui n’ont ni le temps ni les moyens de suivre une formation, j’ai trouvé un enregistrement audio d’une introduction au game design par Will Wright. Un exemple de bon game design est donné par city Of Heroes, le jeu ou vous avez la liberté d’incarner votre super héros. Même Wolferine si vous voulez ! Enfin, peut être pas puisque Mavel a décidé d’attaquer le jeu pour plagiat. Alors, le concept de super héros, qui a invente ça, humm ?

 

Les dernières rumeurs prétendent que la Xbox 2 sortira en 3 versions, une version pure console de salon pour le jeu (Xbox Next), une avec un disque dur pouvant servir de centre média ou pour le support du jeu en ligne (Xbox Next HD), et enfin une… en version compatible PC, permettant d’installer logiciels et autres applications, fourni avec un clavier et une souris. Est-ce crédible ? Et pourquoi pas ? Après tout, la PS3 est bien déjà annoncé en 2 versions, alors… De son coté, Half-Life 2 est sur le point de sortir, mais, de façon assez surprenante, peu de personnes ont réussi à se le procurer avant la date officielle. La raison ? Le jeu serait protégé par le système Steam. Combien même vous installeriez la version originale du jeu qu’il refuserait de se lancer ! Steam continue de révolutionner l’industrie…

 

Pour finir, un article sur le projet anglais GRIPP, permettant de soumettre vos prototypes et idées de jeu afin d’obtenir de l’aide et un financement d’un collectif d’éditeurs (Take-Two, SCI, Konami…) et de fabricants de consoles (Microsoft, Sony, Nokia…). Une bonne façon de promouvoir l’innovation. Et pour finir, tandis que beaucoup de personnes dans l’industrie essaient de trouver la formule magique pour séduire le public féminin, Jess Bates nous rappelle quelques faits concrets sur ce que sont les femmes. Indispensable ;)

18:00 Publié dans Nexus | Lien permanent | Commentaires (0)

09/11/2004

London - 2004/11/09 @ 18h00

Il y a deux catégories de personnes. Ceux qui aiment se la couler douce, et les autres. Pour les premiers, être au chômage s’apparente sans doute à une sorte de sinécure, pour les autres, c’est surtout long et fastidieux… Je fais définitivement partie des autres. Mais qu’à cela ne tienne, le temps est une denrée précieuse, alors autant en faire profit.

 

Prendre le temps de lire par exemple. Jonas Carlquist a écrit un article sur le sujet toujours aussi discutable du jeu vidéo en temps que genre narratif. Ou encore Play On a quelques articles intéressants sur le MMORPG, comme « The Social Side of Gaming: A Study of Interaction Patterns in a Massively Multiplayer Online Game ». Sur le même sujet, Wired revient sur la conférence State Of Play que j’avais déjà évoqué par ailleurs. Food for tough…

 

J’ai aussi le temps de jouer. Du coté du jeu indépendant, signalons la naissance du site Adventure Developers, dédié aux fans de jeu à la Lucas, tandis que GameTunnel liste les derniers jeux indépendants qui sont sortis le mois derniers. Mais il ne faut pas mentir, je joue surtout à GTA :SA, qui vient de passer la barre du million de copies vendues en Angleterre ! Tandis que CNN se demande si Halo 2 va parvenir à assombrir le succès du dernier GTA, GTAComing constate à quel point les développeurs de Rockstar ont été fidèles aux structures réelles de Los Angeles. Du beau travail !

 

En attendant de savoir si halo va jeter de l’ombre sur GTA, Microsoft s’amuse à un double jeu intéressant. Tout en bâchant la PSP de Sony, soutenant que Sony va se casser les dents sur le colosse Nintendo, Microsoft vient de décider de porter certains de leurs jeux sur la Gizmondo – console portable partageant pas mal de propriétés avec la PSP. Hummm… Va falloir qu’ils se décident, chez crosoft ;) Encore un coup de marketing viral à la I Love Bees ? Ubisoft s’est d’ailleurs fait prendre a ce jeu apres avoir lancé le site Fragdolls, le site du jeu par les filles et pour les filles. Rapidement dénoncé comme étant une honteuse opération marketing, l’opération soulève pas mal de questions intéressantes. A l’avenir, comment reconnaître l’identité d’une société quand elle se cache sous de faux pseudonymes ?...

 

Enfin, le jeu, ce n’est pas que le business. Du coté de la recherche aussi, les choses bougent pas mal. Savannah est un jeu éducatif conçu pour explorer les limites de la réalité augmenté. Apprenant aux enfants ce que c’est que d’être un lion dans la savane, les possibilités sont passionnantes. A l’heure où les enfants commencent à préférer les jeux vidéo à la télévision, beaucoup de choses peuvent changer. Autre projet, autre idée. NERO est un projet d’intelligence artificielle où le joueur aide les entités à apprendre à survivre. Une autre forme de gameplay peu exploré par l’industrie…

 

Pour finir, Warren Spector a finalement quitté Ion Storm. Secret de polichinelle parce que l’intéressé le clamait haut et fort depuis des mois, les projets du gourou du jeu émergeant restent encore flous à cette heure ci… Et puis parce que c’est urgent, et qu’il n’y a pas tant de gens vraiment « smart » out there, le blog de Kowie vient rejoindre le réseau sous terrain des gens qui pensent qu’écrire est une forme de combat. Vital !

 

Ah, si, une dernier chose. Franchement, le remake américain de Taxi, c’était vraiment nécessaire ? Pfff…

 

Ailleurs sur le Web :

<

18:00 Publié dans Nexus | Lien permanent | Commentaires (0)

07/11/2004

London - 2004/11/07 @ 13h00

Journée grisaille, tendance Baudelaire. Difficile d’avoir envie de mettre le nez dehors tant la couleur du ciel est décourageante. Etrangement, la nuit est presque plus lumineuse, si tant est que Londres s’est paré de lumières chatoyantes pour noël. Et la bonne nouvelle, c’est que je vais avoir le temps de faire quelques photos ;) Watch this space ! De l’autre coté de l’atlantique, une bonne moitié des américains se retrouvent groggy, sans repères, et, pour ajouter le déshonneur à l’infamie, franchement désespéré. Quand Jesper Jull parle du plus gros désastre en relation publique dans toute l’histoire de l’humanité, Game*Design*Art*Culture va plus loin en proposant différents scénarios pour le futur, chacun étant non exclusif bien sur. Au choix, la fin de l’OTAN, la rupture final avec l’Europe, une crise économique façon Argentine mais à l’échelle mondial, la fin du droit d’avorter le tout appuyé par un amendement à la constitution, la guerre avec l’Iran, La Corée, la Syrie (rayez la mention inutile)… Pas très réjouissant tout ça…

 

En attendant la fin du monde, on peut toujours jouer. Eurogamer revient sur le succès massif de la PSTwo, la toute petite frangine de la PS2. Dire que ce succès était prévisible revient presque à faire une lapalissade. Small is beautiful. Tant que Microsoft n’aura pas compris cette leçon de design, la Xbox2 n’a aucune chance. Evidement, GTA :SA fini de compléter le tableau de noël pour Sony. Games Industry démontre comment les jeux comme GTA aident à asseoir le jeu en tant que media à part entière, indépendamment du cinéma ou de la musique. Le New York Times revient pour sa part sur le casting hollywoodien du jeu. Tout va bien dans l’industrie…

 

Gageons que l’on fêtera ces succès dignement à la prochaine GDC, du 7 au 11 Mars 2005 à San Francisco. Grand Text Auto annonce sa sélection des sessions stars. En vrac, on y trouve Peter Molyneux et Will Wright revenant sur le futur du gameplay, Micheal Mateas et Andrew Stern présentant les techniques permettant d’exploiter le langage naturel en tant qu’interface avec le jeu, des conférences sur le public féminin ainsi que sur les serious games, pas mal d’Ia, etc etc… Slate pour sa part revient sur la disparition des jeux comiques, genre qui a fait les beaux jours de Monkey Island à Day Of The Tentacle en passant par Leisure Suit Larry. L’industrie aurait-elle perdu le sens de l’humour ?

 

Half Life 2 est sur les starting blocks. Et Valve fait tous pour satisfaire ses fans. Gamespot nous apprend donc que le SDK devrait être disponible en même temps que le jeu. D’autres disent que le SDK serait déjà disponible en téléchargement via Steam. Quoi qu’il en soit, les docs sont déjà en ligne. Quels jeux vont naître de ces outils ? Verra-t-on apparaître un nouveau Counter Strike ?

 

Pour finir, voici un petit simulateur de Tsunami japonais. En permettant d’étudier différentes conditions (Etat d’alerte, support des réseaux de communications, activité de la population), la simulation permet d’évaluer le nombre de mort, et ainsi de trouver la structure de support optimale pour garantir la survie. Complètement à l’opposé, l’annonce géniale de l’adaptation du jeu Hello Kitty en MMORPG. Hello Kitty, c’est tout ou rien, soit on aime, soit on déteste. Véritable concentré de Candy sauce Bisounours, on ne peut pas faire plus innocent que cette marque, véritable culte au Japon. Remarquez, j’ai le temps de jouer aux MMORRPG maintenant ;)

13:00 Publié dans Nexus | Lien permanent | Commentaires (0)

03/11/2004

London - 2004/11/03 @ 19h00

La météo ici a tendance à jouer du yoyo. Peu importe, je suis confortablement installé chez moi. Etre au chômage, c’est passer du temps à gérer de la paperasse (P45, RP1, payslips…), perdre du temps au job center pour pas grand-chose (50 Livres par semaine auxquels je n’aurait peut être même pas droit), et se perdre dans les arcanes de la loi anglaise (30 jours ou 90 jours de salaires pour la notice ?). Bref, ce n’est pas une sinécure. D’un autre coté, c’est l’occasion de prendre quelques contacts, d’envoyer quelques CV, et de pouvoir écrire en paix. Je reviendrai bien sur Argonaut, mais je préfère regarder vers le futur à présent. Pour ceux que ça intéresse, vous pouvez toujours vous pencher sur Games Industry, Gamasutra, Eurogamer, ou encore la BBC. Ah si, voila le clou ultime pour finir le cercueil.

 

Mis à part la paperasse, j’ai quand même eu le temps de suivre l’actualité. Et l’actualité, c’est surtout les élections américaines. A l’heure où j’écris, il est fort probable que George W Bush ait été réélu, malheureusement. Buzzcut a néanmoins rapporté cet article du Denver Post, où l’on a poussé l’analogie à associer Bush au jeu Doom, et Kerry à SimCity. A partir de là, facile de savoir qui va gagner :) A moins que vous ne préféreriez avoir Bush et Kerry chez vous, au format Sims ?

 

L’autre chose que j’ai eu le temps de faire, c’est jouer à GTA San Andreas :) Et ça c’est cool. Ok, ils ont finis de mettre la Playstation à genou, ok CJ est casse couille avec l’histoire de sa maman, mais bon, quel pied en terme ludique ! Et je dois pas être le seul en train d’y jouer au vus des chiffres de vente. En battant tout les records aussi bien dans le jeu que pour le cinéma, GTA : SA est entré de plein fouet dans l’histoire de l’industrie en seulement 2 jours. L’occasion pour Ferrago de revenir sur le passé et le futur de la série qui aura marqué l’ère PS2.

 

Peut être que la PSP va changer cet état de fait ? J’ai tout de même eu la chance de m’amuser un peu avec le devkit, et je peut vous dire à quel point cette machine est vraiment très très très sympa, aussi bien du point de vue du codeur que de celui du joueur. Et à un prix annoncé de moins de 150 Euros (!!!), il y a de quoi être confiant. Seul point noir, la batterie. Une seule certitude, beaucoup d’encre va couler à sa sortie…

 

Enfin, si les éditeurs de jeu vidéo ne se sont pas fait ruiné par l’attaque aux patents. On a tous rigolé doucement quand BT a essayé de déposer l’invention de l’hyper lien, on a moins ri quand SCO a essayé de ruiner la communauté de Linux. Des cas comme ça, il y en a des centaines, du plus complexe au plus ridicule. Et voici qu’à son tour, le jeu video est sous la menace de ces patents. Le système va-t-il un jour s’effondrer ?

 

Plus sérieusement, la conférence State Of Play a battu son plein, et si j’en crois les rapports très complets disponibles sur TerraNova, cette année a été riche en questions et en progrès. En vrac : Quelles lois ? Propriétés intellectuelles. Droit des avatars et libertés virtuelles. Application de la justice. Identité et mondes virtuels… De son coté, Torill Mortensen nous fait profiter du panel sur l’état du jeu en ligne en asie. Les MMORPG posent de sérieux problèmes juridiques. Peut être que l’on verra un jour une section entière de la justice dédié aux litiges virtuels ?

 

J’ai à plusieurs reprises parlé du phénomène de maturation du jeu vidéo, aussi bien en terme de contenu qu’en terme de forme, phénomène principalement mue par le vieillissement du public. Que l’on parle des serious games, news games, ou du jeu en tant qu’art, nombre d’expérimentation sont à l’œuvre. La dernière édition des game studies revient d’ailleurs sur le phénomène Serious Games , et sur le futur de cette section. De son coté, Kuma War vient de proposer une nouvelle extension , mettant en scène cette fois ci Bush, Kerry et Ben Laden. Mais ce qui a retenu mon attention cette semaine, c’est le projet d’Hydropia , qui utilise le moteur de Max Payne 2 pour reconstituer des scènes de crimes, pour en faire des tirages photos pour une exposition. Ambiance lourde, indices silencieux pour crimes passionnels, Max Payne se prête bien au propos…

 

Plusieurs articles ont fait récemment leur apparition étayant des thèses que je soutient par ailleurs. Cet article de Stuart Roch sur Gamasutra revient sur l’importance de revoir le modèle des studios de développement, en particulier la gestion des IP. Par ailleurs, Games Matters publie un article en deux parties (III), précédemment paru dans Develop, et reprenant également des thèses similaires. En cette période de crise, la réflexion est de rigueur :)

 

Pour finir, la musique adoucie les mœurs parait-il. Et dieu seul sait que les miennes ont besoin d’être adoucies. Pendant que Collision Detection sponsorise 8BitsPeoples, Wired revient sur la musique ambiance Nintendo, faite à la main du temps des touts petits DSP. Mais la star du jour, c’est l’identité d’Euler qui vient d’être nommé l’équation la plus belle au monde. Pleine de sens profond, d’une portée philosophique considérable, cette équation en cache long. Mais je suis guère d’humeur à philosopher pour le moment…

 

Ailleurs sur le Web :

19:00 Publié dans Nexus | Lien permanent | Commentaires (0)

01/11/2004

London - 2004/11/01 @ 18h00

Changement d’heure. L’automne s’installe en Angleterre, la nuit tombe à 3h de l’après midi… Hum… Je me dis que le temps est de circonstance pour un enterrement.

 

« Voila, c’est fini… » (Air connu). Tel pourrait être l’épitaphe d’Argonaut. Apres de nombreuses années de services, Argonaut est l’un des derniers dominos a tomber à cause de la transition PS2/XBOX. Oh, il y aurait beaucoup à dire sur cette fin, et sur ce que j’ai vu, mais on ne tire pas sur une ambulance parait-il ;) Peut être, plus tard… Beaucoup plus tard…

 

Quoi qu’il en soit, me voici donc au chômage. Et au chômage en Angleterre, le dernier pays en Europe ou vous avez envie d’être au chômage. Bref, ça va pas durer, donc autant vous dire que mon emploi du temps est quelque peu chargé. Mais ça ne devrait pas m’empêcher de mettre le site à jour régulièrement… :)

 

Bon, je me remets au boulot…

18:00 Publié dans Nexus | Lien permanent | Commentaires (0)