Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2006

Leap Of Faith

Les scientifiques et les ingénieurs adorent rêver le futur, en particulier dans le domaine des technologies et des sciences. Peut être est ce une déformation professionnelle, une certaine façon de voir le monde comme une série de problème a résoudre, accompagné de la conviction profonde que la science peut tout résoudre.

 

Cet acte de foi scientifique s’arrête là où l’éthique commence : est ce que tout les problèmes doivent être résolus ? Et à quel prix ?

 

Quoi qu’il en soit, deux grandes vagues technologiques portent les espoirs de la communauté scientifique : les nanotechnologies et l’ordinateur quantique.

 

Et quand ce dernier sert de sujet à Fortune pour la vision du futur, voila ce que ça donne :

 

« She awakes early on the morning of April 10, 2030, in the capable hands of her suburban Chicago apartment. All night, microscopic sensors in her bedside tables have monitored her breathing, heart rate, and brain activity.

 

The tiny blood sample she gave her bathroom sink last night has been analyzed for free radicals and precancerous cells; the appropriate preventative drugs will be delivered to her hotel in Atlanta this evening. It's an expensive service, but as a gene therapist, Sharon Oja knows it's worth it.

 

She steps into the shower. The tiles inside detect her presence and start displaying the day's top headlines. The manned mission to Mars is going to launch ahead of schedule. U.S. military drones have destroyed another terrorist training camp using smart dust. A top Manhattan banker has been found guilty of fraud and sentenced to 10 years of low tech.

 

[…]

 

Inside the hatband is Sharon's communication center and intelligent assistant, which has scanned and sorted the 500,000 e-mails she received overnight. By the time she reaches the car, it has beamed the 10 most urgent ones and her travel schedule to her visual cortex. The text scrolls down in the bottom of her field of vision.

 

The Hydrogen Honda knows it is going to be an unseasonably warm day - indeed, thanks to quantum computer simulations it has known today's temperature for five years - and rolls the top down for her. Sharon drives to the freeway, steers into the Smart Lane, then relinquishes the wheel. The hatband screens a birthday video from her parents and a super-encrypted memo from her boss.

 

At the airport there is no ticket check-in or security line. Sharon simply walks through the revolving door, which scans her for dangerous items, picks up her identity, confirms her reservation, and delivers her gate number, all in the space of a second. She doesn't even bother to check whether the plane is on time - since flight patterns are as computable as the weather, O'Hare hasn't had a late departure in five years.  »

 

[ Fortune ]

 

 

Science Fiction ? Oui, bien sur. Le monde dans 20 ans n’aura probablement rien à voir avec cette vision surprotectrice du monde. Mais une chose est certaine.

 

Ce type de technologie est en marche. Et beaucoup de choses vont peut être changer.

 

On appelle ça des technologies de rupture (disruptive technology) : des technologies a même de remettre en questions les fondements de la société. Notre rapport au monde, aux autres, voir à notre place dans l’univers, ces repères peuvent être bouleversés du jour au lendemain par ce type de progrès.

 

Ce qu’il y a de drôle avec ce type de technologie, c’est que leur potentiel de rupture est complètement imprévisible. Et c’est là le principal frein à leurs adoptions. Nous sommes tous conservateurs : nous sommes construit pour reconnaître des schémas, reproduire un environnement et une culture connue.

 

La technologie ne peut pas être conservatrice. Elle n’a pas d’histoire implicite, elle n’a ni morale ni culture. Comment exploiterons nous les ordinateurs quantique, nul ne peut le savoir. Et c’est bien la seule chose de sure…

10:00 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Pas mal non plus : http://www.radiocanada.com/par4/vb/vb990517.html

Écrit par : mauridub | 12/08/2006

Merci pour le lien :) L'emergence de phenomene sociaux nouveaux grace aux nouveaux modes de communication me fascine.

Mythe ou legende ? Qui sais...

Du meme auteur, je suis plus fascine par son livre, "La Revolte du Pronetariat". Le livre est dipo la:

http://www.pronetaire.com/livre/

Écrit par : Daz | 12/08/2006

Les commentaires sont fermés.