Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2006

Left behind

Il y a au moins une chose dont je suis a peu prêt certain, c’est que le 21ieme siècle est tout sauf cartésien. Quand Marcel Gauchet a mis le doigt sur le phénomène de désenchantement du monde, il ne se doutais peut être pas à quel point ce même désenchantement allait coûter cher.

 



 

Depuis, les religions ont la cote. Pour être exacte, toutes les interprétations les plus exotiques des religions ont la cote. Non, vraiment, c’est un fait. Il n’y a qu’à voir comment les miracles accomplis par les télés évangélistes en directe à la télé sont monnaies courantes. Où que les martiens scientologues ou raellien sont aux coins de nos rues. Et, évidemment, c’est bien connu, 70 vierges attendent le candidat bienheureux au suicide. De préférence explosif, le suicide.



Bref, à défaut d’être désenchanté, on devrait plutôt parler de réenchantement du monde. Et les chrétiens ne sont pas en reste.

 



 

« Left Behind » aurait pu resté au coté du folklore chrétien populaire, au même titre que Narnia par exemple. Après tout, l’idée que soudainement, la moitié de la population – heureux élus - allait disparaître pour aller au Paradis tandis que l’autre moitié resterai à se morfondre sur terre à des relents de mauvaise science fiction apocalyptique simpliste. Pour autant, de plus en plus de convaincus se sont rallié à cette idée, et attendent de pied ferme ce jour béni.



On ne compte plus les livres, les romans, les adaptations télés, les colloques, les tshirts, j’en passe et des meilleurs. Alors pourquoi est ce que ce concept a autant de succès ?



Peut être sont ils fascinés par la loterie arbitraire du choix, ou peut être est ce la destiné de ceux qui resteront – les left behind – qui leur parlent. La vision apocalyptique de la guerre, l’antéchrist…


Toujours est –il le jeu vidéo manquait à l’appel, et que c’est chose faite maintenant :

 

Left Behind Games was founded on October 23, 2001 for the purpose of developing Video & PC Games based upon the world renowned “Left Behind” Series, which continues to be one of the top selling fiction series of all time. Having sold more than 63 million books, Left Behind books have been translated into more than 30 languages and new releases continue in the Novel Series (14 books), the Kid’s Series (40 books), the Graphic Novels (10 releases), the Audio Drama Series, and more.
 

[ Left Behing Games ]

 

La démo est disponible, je ne l’ai pas essayé. Peut être que quelqu’un pourra nous expliquer ce phénomène ?...

 

Les commentaires sont fermés.