Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2006

How much is too much ?

Aujourd’hui, c’est l’impression que deux vagues diamétralement opposées dominent la pensée industrielle. D’un coté, « The Long Tail » prédit l’émergence de la société de consommation de niche, avec ces myriades de produit destinées à vous et à vous uniquement. De l’autre, la société de convergence promet de réunifier ce qui a été séparé afin de faire émerger de nouvelle possibilité.

 

D’un coté, l’explosion exponentielle des flux d’informations disponibles –écrits, films, musiques, ressources d’informations-, de l’autre, l’explosion exponentielle des capacités des gadgets qui nous entourent – console de jeux et lecteur de DVD, IPOD player de vidéo et de mp3, téléphone wifi avec navigateur internet intégré…

 

Et pour autant, ces deux concepts sont essentiellement deux faces d’un même phénomène : la société de profusion.

 

Trop de produits, trop de choix, trop de décisions, trop d’informations, trop de possibilités. La formidable explosion de tout n’est pas forcément une bénédiction :

 

How many new brands or products did you bring home from the grocery store last time you went?

 

If you're like most people, you probably bought at most one or two new items. Why? Because today's grocery store provides so many choices, you probably just bought the brands and products you usually buy.

 

You were overloaded with choice. Need proof?

 

Let's just look at the statistics around that trip to the grocery store. In The Paradox Of Choice, sociology professor Barry Schwartz takes his readers on a trip to a small supermarket and finds that shoppers there must select from 285 varieties of cookies, 85 flavors and brands of juices, and 95 varieties of chips.

 

They face 230 soup offerings, 120 different pasta sauces, 275 varieties of cereal, and 175 types of tea bags. Supermarkets today carry more than 30,000 items, and 20,000 new products are introduced each year — and almost all of them fail.

 

13:10 Publié dans Idées | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.