Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2006

Les brevets abusifs

Il y a un gouffre entre la légitimité d’un brevet sur un concept novateur et industriel (comme la boite de vitesse automatique ou une molécule pour un médicament –avec quelques réserves sur ce dernier exemple-) et celle abusive d’un brevet sur un programme informatique ou sur l’ADN d’une plante.
 

medium_patents.jpg 

Le jeu vidéo n’est pas exempt de ce type d’abus, bien que rarement appliqué, comme nous le rappelle Jeff Tunell :

 

When working for big companies you sometimes are asked to do things that are not good for your future self or the industry.

 

For instance, years ago when working for Dynamix/Sierra, just as it started to turn corporate, they went on a patent spree.

 

The new Google patent search reminded me that Chris Cole and I have our names on a patent around some methods we used in a puzzle game called Sid and Al’s Incredible Toons.

 

Here it is in all of its undecipherable badness.

 

[ Make It Big In Games ]

Les commentaires sont fermés.