Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2007

Okami, et la difficulte d'etre creatif...

Il est de plus en plus flagrant qu’il devient de plus en plus difficile d’être original dans l’industrie. C’est le constat déprimant que fait Atsushi Inaba, le producteur d’Okami.

 

IGN: In your opinion, do you believe that it is becoming increasingly difficult to create games that are both commercially successful as well as original and profound?

Atsushi Inaba: You use the word "difficult", but I think that it is becoming almost "impossible" for an original game to succeed financially. This can't be blamed on anyone but it's a simple fact that an original game doesn't appeal to the majority of gamers. Entertainment does not have to be profound and we did not have any intention for Okami to be seen in this way. If you thought otherwise, maybe we should have developed the title in a way that it would have been received as pure entertainment.

 

[ IGN ]

 

Le style graphique d’Okami est le gros point fort du jeu, comme ces designs le prouvent.

 

medium_okami-20070130074234656-000.jpg
medium_okami-20070130074554505-000.jpg
 

Pour autant, a la différence d’un Zelda WindWaker qui a pu s’imposer grâce a la licence, ce choix visuel est accuse de tout les maux pour Okami, en particulier celui des mauvaises ventes.

 

Ce qui me semble marquant surtout, c’est le fait que ça n’est pas la créativité qui est en cause. Il est parfaitement possible d’innover dans le jeu vidéo, a condition de rester dans les carcans d’une certaine culture populaire, véritable sésame pour l’accès  au grand public…

Les commentaires sont fermés.