Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2007

Gears Of Wars: Moins de 10 Millions ?

WN: Have you figured out what percentage of next-gen games in development use Unreal Engine 3?
 
MR: No. It's probably very small; a lot of people do all kinds of games with all kinds of technology. We're a small player there, but hopefully it'll be the good games, the games that are profitable, and that'll bring us repeat business.
 
 
We spent less than $10 million to make Gears of War. Somewhere between nine and ten million dollars. People are always saying that making next-generation games is really expensive, and we're saying, you should license our technology.
 
 
Because we have really great tools for building content and a great pipeline that makes your team more productive, and great tools like our Unreal Kismet visual scripting system, which means that your designers can actually do things that previously, programmers had to do. So for us it's a very exciting time right now, both from a game standpoint and a technology standpoint.
 

 

[ Wired ]

 

medium_gow_band_of_badasses.jpg

 

Commentaires

J'adore quand ils disent : "vous devriez acheter notre techno, vous économiserez des sous", quand on sait que leur budget ne tient pas compte du coût de leur moteur justement, et qu'il se chiffre en millions de dollars (+ les royalties).

Écrit par : channie | 13/02/2007

Oui ^-^

Ca serait pas très pro de ma part de commenter le moteur ou le business model d'Unreal, mais le moins que l'on puisse dire est que GOW a probablement couté bien plus que la somme annoncé....

Écrit par : Daz | 13/02/2007

Surtout que ce qui n'est pas claire du tout c'est qu'il dit : "We spent less than $10 million to make Gears of War" mais il parle juste de la realisation technique du jeu, pas du marketing, de l'edition, distribution, publicité etc... Cela me rappelle certains réalisataur peu scrupuleux qui embonait les producteur en leur disant ce film coutera moins de X millions d'euros à monter... le producteur emballé signait et apres le budget explosait et le realisateur disait je n'avais chiffrer que le montage (video), pas le tournage et le reste :)...

Écrit par : Pedro Guanaes | 14/02/2007

Bah, c'est de bonne guerre, et personne n'est vraiment dupe, non ? ;-)

Écrit par : Daz | 14/02/2007

Bah quand je vois que les gens sont prete à croire les plans en dessous des réalités des présidentiable je me dis que si des les gens racontent des conneries c'est qu'il y en a d'autre pret à les croire...

Écrit par : Pedro Guanaes | 14/02/2007

La vérité est plus simple. La plupart des studios sont encore très "technology driven". En d'autres termes, le contrôle des technologies internes (moteur de rendu, pipeline et outils) sont perçu comme étant stratégiquement fondamentaux.

C'est du au fait que nous sommes encore dans une industrie du software, pas de l'entertainement. Dans le cinéma, les studios louent les caméras, les plateaux, le matériel de montage, les équipes de tournages...

La valeur ajouté est dans le film, pas dans les technos. (Sauf pour ILM ou Pixar).

Dans notre industrie, c'est différents. Le produit est bien sur fondamental, mais les studios capitalisent aussi sur l'amortissement de leurs technologies.

D'ailleurs, quand un studio vend un jeu à un éditeur, elle vend aussi l'équipe, le savoir faire, et la base technologique.

C'est pour ça qu'Unreal a un business model difficile. En se proposant de remplacer la totalité de la base techno, elle se met en porte à faux vis à vis de la philosophie des studios.

Par ailleurs, ça se sent dans leurs clientèles, puisque ce sont bel et bien les éditeurs (EA, ou Square récemment) qui prennent des licences....

Écrit par : Daz | 15/02/2007

Les commentaires sont fermés.