Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2007

Les bons conseils de Whirly

Tellement vrai, pas un mot a rajouter...

 

Connaissez votre limite de production.

 

Dans un projet amateur vous saurez rapidement limité par la vrai vie. Les gens qui composent votre projet ont d’autres occupations plus préoccupante, les degrés d’engagement vont varier d’une personne à l’autre et il va falloir moduler votre planning en fonction de ces variables. Mais surtout il faudra garder un ton conciliant quand certains ne seront plus à même de produire du résultat, parce qu’un projet amateur cela ne peut avancer qu’avec de bonnes vibrations. Il faudra tenir compte de ces variables quand vous établirez votre plan de production.

 

Définissez avec modestie la portée de votre projet.

 

Un projet ambitieux dès le départ est l’assurance de faire monter en flèche la probabilité de se casser la gueule. Si vraiment votre but est de faire le prochain Final Fantasy, pourquoi ne pas commencer d’abord par un projet plus court histoire de souder l’équipe et de vous prouver que vous pouvez finir un projet. Prenez un jeu connu, faites en une version au goût du jour, prototypez un truc dingue sans grande prétention, cela vous donnera un peu plus de confiance en vous.
 
 

 [ Whirly ]

Commentaires

je confirme, pour avoir vu, participe, voir meme gere pas mal de projets amateurs qui se sont basiquement casse la gueule.

Écrit par : MMoi | 01/03/2007

Honnetement, c'est une bonne expérience, même quand ça marche pas!

C'est simple, j'ai tellement de cadavres de projets en décomposition latante chez moi que je n'ose parfois plus allumer ma machine de peur de me noyer sous les remords ;-)

Écrit par : Daz | 01/03/2007

@Daz : ton dernier commentaire me donne un concept à vendre à Capcom "Biohazard : Computer Nightmare" ou un ancien scientifique de l'armée du ruban ro.... d'umbrella crée un androide apellé Sell qui absorbe des PS3 pour devenir parfait et devient un super mutant zombie (il croisé des jamaïcans faisant partie d'une secte vaudou sur la route). la seule arme serait de le wiimoté ( c'est à dire balancer des wiimotes dessus). Le héros s'appellerai Gokleon....

Écrit par : pedro.guanaes | 01/03/2007

Sympa comme concept, mais trop fanboy sur les bords ;-) Ceci dit, tu devrais plutot essayer avec Bandai, ils aiment bien ce genre de truc ;-)

Écrit par : Daz | 01/03/2007

bah c'est censé etre un mix de biohazard et de dragon ball, mais je ne suis pas pro nintendo en fait, j'aime toute les consoles sauf la xbox premiere du nom que je n'ai jamais réussi à encaisser. Je me souviens de l'époque ou j'avais dans mon sac à dos, une gameboy couleur, une neogeo pocket color (la console portable culte pour les jeux de bastons), une gamegear et son pack de piles, et une pc engine gt avec plusieurs pack de piles. j'étais étudiant et je bossais de nuit...

Écrit par : Pedro Guanaes | 01/03/2007

Lol, tu es un vrai geek alors ;-)

Écrit par : Daz | 01/03/2007

Geek ? ;) Pas dans sa définition courante car je suis plus steve Jobs que Steve wozniac, car j'ai une vrai vie sociale, et je n'ai jamais eu de soucis avec les filles ce qui est en général le problème des geeks et dernier point j'ai ne porte ni luntettes et je n'ai pas eu d'acné ;). Je pense qu'il faudrait un autre mot pour qualifié les gens comme moi car ni g33k, ni nerd, ni Bobo... peut etre que infoboy (mmm ça fait pomper de gastro boy). bon week end ;)

Écrit par : Pedro Guanaes | 02/03/2007

Ou gamer tout simplement ?

Écrit par : Daz | 02/03/2007

Les commentaires sont fermés.