Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2007

I Got The X...

J’ai décidé d’entamer une série sur l’explication d’un certain nombre de termes que l’on croise régulièrement ces derniers temps. Le premier de ces termes est le « X ».

 

Descendant sous LSD du « pitch en 10 minutes dans l’ascenseur » (a.k.a « The 10 Minutes Elevator Pitch »), le X consiste en un exercice simple : savoir résumer son projet en une et une seule phrase. Vous allez voir, c’est facile.

 

 

 

L’exemple canonique, c’est Friends, la fameuse série. Le X de Friends, c’est « It’s about the time when your friends are more important than your family ». Tout l’esprit de la série est condensé dans cette phrase. Pour X-File, ça pourrait être « I want to believe », pour Prison Break « Get Me Out Of Here », etc etc…

 

Et de fait, le cinéma (et le marketing en général) est friand de ce type de simplification. Votre produit doit être compréhensible en une seule phrase, et ce aussi bien par l’expert que par quelqu’un qui ne connaît rien à votre industrie.

 

Mieux, le X doit inciter à la curiosité, et attirer l’attention. Pour ce faire, il doit s’appuyer sur de représentations communes et universelles, tout en formulant un espace créatif intriguant, plein de promesse, et attractif.

 

C’est un fait, un bon slogan - et une image - vendent mieux que des pages et des pages d’explications précises.

 

Le jeu vidéo, en bon petit frère autoproclamé du cinéma, n’échappe pas à la tendance. Aujourd’hui, des dizaines de productions se définissent par leur X.

 

Par exemple, le X de Catwoman était « Feline Domination » (véridique!). Celui de Shadow Of the Collusus aurait pu être « A melancholic epic nordic tale ». Celui de God Of War « Be an antic and brutal war good ». Ou encore Bully « Devenez un garnement ! ».

 

 

En fait, le X est bien plus qu’une façon détournée de vendre son projet à un public. C’est même devenue le focus central de la production. Chaque décision de design, chaque feature est jugée à l’aune de l’apport supposé au concept du jeu via le X. C’est une tendance lourde ces dernière années.

 

A tel point que la définition du X prime parfois sur le Game Concept. Dans ces cas là, le pipeline est simple. Le marketing définit un X en fonction du marché cible et de diverses études. Le X est envoyé à une équipe de game designer chargé de l’habiller avec un concept. Le concept est prototypé et évalué dans les plus brefs délais.

 

Si ça marche, le feu vert est donné. Sinon, tout le monde retourne à l’étape d’origine. Evidemment, les choses ne sont pas encore aussi poussé (quoi que dans certaines sociétés…), mais on s’en rapproche…

 

Sauriez vous retrouver le X dans les derniers grands succès ?

Commentaires

T'as surement appris ca en bossant chex EA, parce que bon, jamais entendu parler de ce truc la moi... meme chez Ubix.

Merci pour la definition en tout cas, je serais moin bete lors de mes prochaines discutions avec mes conquetes XX :).

Écrit par : Krousty_bat | 01/03/2007

Ils ont un autre nom pour ca chez EA, mais d'autres travaillent aussi comme ca, comme Namco ou Sony par exemple :-)

Pour ce qui est des conquetes, je sais pas si ca peut aider, mais peut etre que le X, c'est faire rire une fille en moins d'une phrase ? ;-)

Écrit par : Daz | 01/03/2007

Interessant, je ne connaissais pas...

Par contre, l'appliquer a toutes les decisions relatives au jeu, et meme laisser empieter le X sur le game design, c'est trop marketing pour moi. ;)

Écrit par : MMoi | 01/03/2007

Je comprend ta réaction, qui est souvent partagée par de nombreuses personnes :-)

Il y a néanmoins une situation dans laquelle le X n'est pas une contrainte, celle le cas où le X a été conçu avec le game design. Dans ce cas là, le X n'est qu'un condensé du coeur du game design, et par conséquent une part importante du jeu...

Écrit par : Daz | 01/03/2007

Dans ce cas precis, j'approuve.

Il y aurait ainsi non pas un seul X, mais plusieurs ? ;) ... et une influence entre chacun d'entre eux ? hum... desole, ca doit etre la fatigue.

Écrit par : MMoi | 02/03/2007

Oui, c'est la fatigue. Au fond, plusieurs X, pourquoi pas, mais je pense que ca dilue le concept...

Écrit par : Daz | 02/03/2007

Les commentaires sont fermés.