Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2007

Faire un jeu à partir d'un livre de Paul Auster...

Ca ne s'invente pas! L'ENJMIN a mis en ligne son critère pour le dossier de candidature. Il s'agit de s'inspirer du dernier livre de Paul Auster... O_o... Qui, je le rappelle, est un huit clos... avec un écrivain amnésique... sous forme de mise en abime littéraire... O_o

 

RECRUTEMENT 2007 : DOSSIER DE CANDIDATURE

Le candidat devra réaliser un travail portant sur la réalisation d'un jeu. Le but du dossier est de montrer un intérêt et une capacité de réflexion, d'innovation ou de créativité sur la problématique des médias interactifs en relation avec la spécialité demandée. Il ne s'agit donc pas d'un exercice technique sur un projet de jeu vidéo.

Pour cette session, le candidat devra s'inspirer du livre de Paul Auster "Dans le Scriptorium" Ed Actes Sud, 2007.

Le candidat a toute liberté d’interprétation du sujet, , ceci tant que la relation au livre est explicite et au coeur de la conception du jeu.
Par exemple ce jeu pourra être à partie courte, longue, persistant… Il pourra relever de n’importe quel type d’univers ludique (aventures, jeu de rôles, stratégies, jeux de puzzle classiques…ou toute autre forme originale à préciser).
Tous les types de plates-formes sont envisageables : PC, consoles, téléphone mobile.

Constitution du dossier :

Pour toutes les spécialités :
Un projet de jeu de 3 à 5 pages dactylographiées comportant :
• le principe général du jeu,
• des éléments de scénario et des principes de navigation,
• les éléments particulièrement originaux de la conception visée.

En spécialité Game Design :
Un scénario détaillé (20 pages) précisant :
• le choix et la structure des niveaux de jeu,
• les mécanismes essentiels de jeu,
• les personnages,
• un schéma de l'univers de navigation,
• des points essentiels à respecter dans les chartes graphiques et sonores.

En spécialité Chef de projet :
En qualité de chef de projet, vous allez être confronté à des situations de management des personnes et d'équipe. Nous vous demandons d'identifier et de développer un argumentaire concernant les principes majeurs qui favoriseront la motivation de vos collaborateurs. Nous vous demandons aussi d'imaginer que vous devez faire un choix entre d'une part vous appuyer sur une proposition très créative d'une partie de l'équipe mais discutée par les autres membres, d'autre part adopter une position plus consensuelle mais moins originale: quelle serait votre position de responsable?

En spécialité Programmation :
Une proposition schématique d'architecture logicielle du jeu.

En spécialité Conception Visuelle :
• les principes d'une charte graphique,
• quatre images fixes originales,
• un descriptif de la technique de réalisation de ces images.

En spécialité Conception Sonore :
• les principes d'une charte sonore,
• une bande son illustrant cette charte composée de courts extraits,
• un descriptif de la technique de réalisation de cette bande.

En spécialité Ergonomie :
Le projet doit faire ressortir :
• le (s) but(s) de la prise en compte de l'utilisateur (prise en compte de l'expérience des utilisateurs sur d'autres jeux, de leur plaisir/ennui, de leurs besoins de configuration...),
• la ou les méthodes (s) pour la prise en compte de l'utilisateur,
• le (s) type(s) de résultats escompté(s) de la prise en compte de l'utilisateur (optimiser la coopération, l'interface, la « jouabilité », les règles du jeu, la notice, les périphériques...),
• l’adaptation de l'interface. L'idéal serait une proposition d'intégration des trois points ci-dessus de la prise en compte de l'utilisateur dans la conception d'un jeu vidéo du point de vue industriel (intégration des contraintes organisationnelles, humaines, techniques, financières et légales).

L’ensemble du dossier sera constitué par :
• le dossier version papier
• le dossier version numérique en format PDF sur CD ou DVD (images fixes : jpeg ; images animées : Quicktime ; sons : .wav)
• la fiche de renseignements dûment complétée
• deux CV
• une lettre de motivation manuscrite
• 3 enveloppes timbrées format A4 à vos nom et adresse
• un chèque de participation aux frais de recrutement d’un montant de 60 euros à l’ordre de l’ARCNAM

Dossier à envoyer à : ENJMIN - 121 rue de Bordeaux - 16000 Angoulême – France avant le 7 mai 2007.

 

 

 

Je sais pas ce qu'on fume à Angoulème, mais je veux la même chose !!! Enfin, bonne chance à tous les candidats...

Commentaires

Bah on se plaint d'avoir que des suites, là le principe est original...

D'un autre côté, on se plaint aussi des délires de game designers qui aboutissent à des "trucs" pas géniaux...

Bref, on est jamais content :)

Écrit par : Dam's | 11/04/2007

J'avoue que ca me laisse relativement perplexe. Ce qui me gène le plus, c'est surtout l'incroyable déconnexion entre l'exercice demandé et la réalité industrielle ^_^

Prenons le cas du game designer. D'un pur point de vue industriel, et en simplifiant à l'extrème, j'ai besoin d'un game design spécifiquement taillé pour un public aussi large que possible et que je puisse vendre à un éditeur.

Je n'ai pas forcémenent envie de travailler avec un "auteur" qui va "intellectualiser" à l'excès un produit que je veux aussi simple sans être simpliste que possible.

Du coup, en effet, je trouve que cet exercice est irrelevant. Maintenant, ç'est un avis qui n'engage que moi ^_^

Écrit par : Daz | 11/04/2007

Daz, tu n'es pas le seul à trouver cela hors de propos.
Et c'est chaque année la même chose :-)

Heureusement, pour ce que j'en ai vu, ce type de recrutement ne nuit pas à la qualité de la majorité des élèves diplomés de cette formation.

Écrit par : Serpico | 11/04/2007

moi ce n'est pas vraiment le thème du concours qui me gène (autant faire des projets qu'on ne fera plus une fois dans le monde du travail) mais plutôt l'exigence du concours

un mec qui réussi a pondre un bon concept a partir du thème et qui en plus compose le dossier que l'école demande ne devrait pas plutôt etre en train de chercher un travail ?

tout le monde se plaint que les entreprises sont de plus en plus exigeantes sur le niveau des futurs employés, mais les écoles jouent leurs jeu

Écrit par : nicso | 11/04/2007

@Serpico: Merci, tu me rassures ^_^ J'avoue que je n'ai pas encore eu l'occasion de travailler avec des gens fraichement diplomé de ces formations, mais les echos que je n'ai eu sont plutôt positif :-)

@nisco: Je ne sais pas ce que l'ENJMIN cherche à détecter à l'aide de ce type d'exercice: la motivation, l'envie de se coltiner à un problème complètement exotique, le courage de lire un livre ? Bref, ca me semble arbitraire à souhait.

D'un autre coté, il faut bien un critère de séléction, et au moins là, ca n'est pas l'argent (à priori, l'ENJMIN est une école publique, à moins que je déconne) ^_^_

Écrit par : Daz | 12/04/2007

@Daz : Ma femme travaillant dans le premier studio issu d'anciens élèves de L'ENJIM (pour l'instant il n'y a eu qu'une promo) souffre justement de ce problème et hier je discutais avec elle de cet aspect. En effet à force d'intellectualiser la chose elle me disais que certaines journées se perdait en débat stérile sur "ce qu'est un jeu" plutôt que de faire avancer le shlilblick et qu'il ne prennait pas forcémént en compte la mesure de l'aspect commercial du jeux vidéo. Sans douttes c'est le manque d'expérience, leur jeunesse et leur enthousiasme qui leur font faire ses erreurs mais si elles perdurent elle pourrait compromettre certains projets.

@Serpico : Pour l'instant il n'y eu qu'une fournée d'étudiants et ceux-ci étaient particulièrement bon, mais cela n'avaient rien à voir avec leur formation de l'ENJIM, donc il n'y a pas suffisament de recul pour savoir si l'enseignement qu'ils dispensent à Angoulème est convertit en bons professionnels.

En ce qui concerne l'exoticité des tests, je pense que lire le bouquin de Stepane Natkins sur "Jeux vidéo et médias du XXIe siècle: Quels modèles pour les nouveaux loisirs numériques ?" premettra de mieux s'impregner de la politique de l'école. N'oublions pas que le but premier de l'école est de former des créatifs pas des developpeurs et qu'en France on ne sait pas faire un formation qui soit à la fois orienté créatif et à la fois orienté logique industrielle... Les créatifs me reproche souvent d'être trop obsédé par la logique industrielle, et les commerciaux d'etre trop créatif....

Il faut saluer L'ENJIM car c'est une Ecole nationale (tout comme l'ENS(normal sup), ENSAD (ardeco), ENSAM (arts et métier) et ce n'est pas une pompe à fric avec des professeurs qui seraient des professionels peu scrupuleux...

Écrit par : Pedro Guanaes | 12/04/2007

Ah ouais, je l'ai lu celui là ^_^ Il traine dans notre cafette. Tu auras remarqué qu'il ne fait pas parti de ma liste de lectures recommandées...

Blague à part, il n'y a rien de mal à intellectualiser l'acte de création d'un jeu. Le game design, comme tout acte de création artistique, est digne d'être analysé, commenté, déstructuré sous tout les sens, du moment que cet acte de réflexion apporte un gain réel.

Mais cela ne doit pas nuir à la qualité du produit, bien au contraire. C'est pour cela que de nombreux professionnels se méfie de la démarche académique (et je suis le premier à le déplorer)...

Écrit par : Daz | 12/04/2007

@Daz: en même temps l'experience de jeux procuré par les productions de Quantic est très proche de la philosophie de formation l'ENJIM. Je dis pas ça pour te brosser dans le sens du poil mais c'est vrai qu'on sens une certaine reflexion sur les mécanismes ludiques totalement absente de beaucoup d'autre productions et c'est pour ça que j'espere que Heavy Rain continuera dans cette voie. Je ne sais pas si comme Dev on te demande to avis dessus et tu vas répondre "NDA", mais je serai curieux de savoir si les idées sont un produit inspiré pas David Cage puis discuté en groupe où s'il est le seul décideur...

Écrit par : Pedro Guanaes | 12/04/2007

Lol ! Les jeux Quantic prochent de la philo Natkin ? C'est un débat intéressant, mais je suis pas sur que tout le monde ici adhère à cette vision des choses :-)

Écrit par : Daz | 12/04/2007

de l'ENJIM plutôt que de Natkin (bon c'est le directeur....) je pensais, à cette notion de faire des jeux qui procure une experience ludique différente et pas juste la transposition d'un schéma classique.

Écrit par : Pedro Guanaes | 12/04/2007

Pedro, mon jugement sur les élèves de l'ENJMIN incluait également les promotions du DESS Jeu Vidéo qui lui a pré-existé.

Écrit par : Serpico | 12/04/2007

Les commentaires sont fermés.