Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2007

EA + Bioware/Pandemic: The End Game

Tout le monde en parle, EA vient de racheter Bioware/Pandemic (environ 800 employés quand même) pour la coquette somme de 620 millions de dollar (+155 millions en "frais") ^_^

 

19cb0588e0a15b2e5fb3d0a7bdff71e5.jpg

 

 

Sans parler de la somme (je ne suis pas compétent pour juger de la valeur d'une entreprise, mais c'est la plus grosse acquisition dans l'industrie depuis longtemps), c'est désormais un nouvel exemple de la stratégie d'acquisition d'Electronic Arts: choisir les meilleurs, acheter vite et fort, et frapper là où le marché ne les attends pas.  

 

De Criterion à DICE en passant par Ubisoft, EA est désormais partenaire d'un nombre impressionant de studios (et pas les moindre en terme de qualité).

 

65e8b71df748e19a1e0144cdbce84c76.jpg

 

 

Bonne ou mauvaise nouvelle, personne ne le sait vraiment (sauf ceux qui ont empoché les bonus). Mais je crois que la qualité des jeux EA et en constante progression ces dernières années, donc je suis plutôt confiant ^_^

 

Prochaine acquisition de l'éditeur géant ? Je mise mon argent sur Crytek, quoi que là encore, je suis convaincu qu'il y aura des surprises... 

 

C'est toutefois une nouvelle a mettre en abime avec la relativement discrète annonce de remise à plat des liens entre Bungie et Microsoft. La encore, le succès de la trilogie Halo devait assurer a Bungie une longue relation avec Microsoft. Pire, je pensais même que Bungie appartenait à Microsoft !

 

3efc2f783a6553783d1960bbf44c1fa6.jpg

 

 

Certains veulent de l'indépendance, d'autres une stratégie de sortie...

Commentaires

C'est sur que Criterion c'était vachement bien goupillé comme deal ;)

Écrit par : Whirly | 13/10/2007

C'est clair :-)

Dans le dernier game developer magazine (ou le précédent), il y avait le post mortem de Crackdown (X360) par Real Time World.

Tu y apprends que le jeu avait d'abord démarré sur Xbox premier du nom avec... Renderware !

Entre temps, il a fallu passé à la X360, et EA a racheté Criterion... En conclusion, il leur a fallu porter eux même une partie de Renderware sur X360 en solo ! La crise en somme ^_^

Ceci dit, il faut relativiser, utiliser un middleware ne conduit pas dans la vaste majorité des cas à ce type de situation...

Écrit par : Daz | 13/10/2007

EA partenaire d'Ubisoft ? Je dirais "actionnaire" et puis c'est tout.

Écrit par : Mokona | 13/10/2007

Tu sais, dés qu'il y a des histoires de gros sous, les faits sont toujours ouvert a de multiples interprétations ^_^

EA actionnaire, ça veut dire qu'ils ont en principe au moins une connaissance intime des plannings et des projets d'Ubi, et ce sans compter les dividendes annuelles.

Même en admettant qu'Ubi traine des pieds avec EA - ce qui n'est pas forcément vrai "behind closed doors" - ces informations permettent à EA de gérer leur propre planning et de choisir au mieux quels titres produires soit pour concurrencer Ubi (ce qui serait très aggresif voir stupide), soit pour les compléter...

Enfin, maintenant, il faut être honnête, mon opinion ne vaut pas mieux que celle de n'importe quel passant dans la rue ^_^

Écrit par : Daz | 13/10/2007

Ben à la place d'EA si j'avais du cash, je finaliserais l'acquisition d'Ubi. Histoire d'avoir vraiment une réputation de borg.

Mais bon par le passé, les exemples d'EA détruisant des boites qu'il venait de racheter sont légions. On peut aussi parler des boites passées à la moulinette EA pour en ressortir avec nettement moins d'ame comme par exemple Westwood. Voir parler de l'aspect inhumain de cette machine commerciale quand elle commence à bouleverser la vie des gens en les regroupant tous au même endroit...

En gros l'avenir nous dira ce que ca vaut, mais perso je pars quand même avec un à priori négatif.

Écrit par : Whirly | 13/10/2007

@Daz : oui, mais je n'appelle pas ça un partenariat, car il n'y a lieu que dans un sens. Tout ce qu'a apporté EA à Ubi, c'est de faire grimper d'un coup son action et la remettre à un niveau correct.

@Whirly : EA pouvait acheter Ubi au moment du rachat des actions détenues par John de Mol. Ça a fait grimper l'action et à présent, ça représente un très gros achat. Même si EA reste probablement dans la possibilité de le faire, ils ont intérêt à s'y retrouver derrière.

À l'époque, ça sonnait comme un avertissement : attention, on peut vous racheter. Ou bien (mais ça c'est ma version un peu bête) de l'énervement après que Peter Jackson ait dit qu'EA ayant fait de la merde avec sa licence Lord of the Rings, il filait sa licence King Kong à Ubi.

Maintenant qu'ils ne bougent plus avec leurs titres, effectivement, ça semble être juste pour avoir un oeil sur ce que fait un concurrent qui commence à le gratter. Pas un partenariat donc.

Écrit par : Mokona | 14/10/2007

Bah, je suis pas avocat pour EA, à eux de défendre leur bout de gras ^_^

Écrit par : Daz | 14/10/2007

Les commentaires sont fermés.