Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2008

Making Games To Learn...

Voici une idée qui me trotte dans la tête depuis des années, mais qui va surement se développer !!! J'aurai du en parler plus tôt, mais évidemment, quelqu'un a déjà pris le problème à bras le corps ^_^
 
 
Le jeu vidéo est toujours considéré comme l'ennemi d'un pur point de vue éducatif. Il sert souvent au mieux de récompense (fais tes devoirs et tu pourras jouer), au pire comme une excuse (les jeux ludo éducatif).
 
 
Il y a pourtant un aspect qui n'as pas été exploré dans les salles de classe: faire faire un jeu par les enfants.
 
 
Il suffit d'y réfléchir, la gamme de compétences pour faire un jeu est absolument incroyable d'un pur point de vue éducatif. Cela va des capacités rédactionnelles au développement du sens critique, de l'apprentissage de l'outil informatique a la résolution de problèmes pratiques, des mathématiques au français, de la physique à l'histoire, de la programmation au dessin, de l'autodocumentation a l'apprentissage de l'autonomie etc etc...
 
 
L'école a toujours sur s'approprier les arts pour enseigner différentes choses. Mais seul la production d'un jeu vidéo couvre autant de domaine à la fois tout en ayant l'avantage d'être un catalyseur de motivations pour à peu près tout les enfants !
 
 
Avec des outils appropriés et un programme éducatif bien préparé, j'ai toujours eu la conviction que cette idée serait génial pour une classe de collège par exemple.
 
 
Et c'est exactement ce que Giancarlos Alvarado est en train de faire dans sa classe, au états unis:
 
Children love anything that they can touch and manipulate because it appeals to their developing tactile sense and motor skills. Video games can provide children with the kind of creative and educational outlet that they inherently crave.
 
 
In this day and age when impersonal standardized testing and state standards emphasize uniformity over uniqueness and creativity, creating a common platform that nourishes student-teacher relationships is more crucial than ever before. And while all educators must adhere to these standards, there are ways to break out of the mold.
 
 
My way is to have my class create its own video game. Games have become a common platform for my students and me, bridging the gap between the formalities of the education system and the fun and excitement of learning.
 
fb8063418b4edebe1363c2b252cd0aa3.jpg
 
 

Putting video games into a classroom is an unsettling topic for many parents, teachers, and administrators, given the violent or mindless and frivolous reputation of games in mainstream society. For many, the question is simply, "Why take something that is considered only a fun pastime in our society and integrate it into an educational setting?"

 

a6b078b026098e969ef0a91b07af6cae.jpg

 

 

Yet why wouldn't the concept work? It's been successful with mediums such as documentary films so why not video games? Games are, after all, quickly becoming the number one industry in entertainment -- which leads me to the question, "Can video games become a successful part of our educational system?"

 
 
 
Our year-long classroom project is an entirely original, student-created video game currently titled Earthquake Terror: After Shock. It's an unofficial sequel to Peg Kehret's story "Earthquake Terror," in which the main characters Jonathan, Abby, and Moose are stranded on the fictional Magpie Island when the 1989 Loma Prieta earthquake strikes San Francisco. In the current version of After Shock, students must guide Jonathan through a ravaged Magpie Island in search of his sister Abby.
 
 
 

The game's development is divided into numerous aspects. We use RPG Maker XP for its simplicity. I want my students to focus on the creative and educational aspects of game development without being bogged down by complex programming routines.

 

 

The actual in-game work consists of a small group of two or three students working together on the game engine, planning and populating the virtual world. While those students are working on the game, other students also in small groups write scripts, draw artwork, design maps, and create music.

 

 

The project has several objectives that adhere to the educational guidelines that all teachers must follow, but my primary objective is to supplement everyday lessons in reading, writing, math, science, and social studies through video game development.

 

 

Ultimately, I want this game to be a culmination of everything the students have learned throughout the school year. For example, using the story "Earthquake Terror" as a base for the game's story allows me to integrate my social studies and earth science lessons into the actual plot of the game, which further enhances what my students have learned in class.

 

 

With this project I hope the students improve their reading, writing, analytical thinking, social studies, computer science, team building, multi-tasking, and problem-solving skills.

 
 
 
 
Mon message est simple: Si vous êtes un enseignant dans une classe de lycée ou de college, et que cette idée vous intrigue, je suis prêt à en discuter pour évaluer comment elle peut être mise en oeuvre concrètement !!! ^_^

13:10 Publié dans Idées | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

P'tet que j'étais dans une école à la pointe de la modernité tout ça tout ça, mais lors de mon primaire, nous avions eu quelques séances de découvertes et je me souviens avoir fait mon premier programme en Logo à ce moment là.

Certes, je "programmais" (bidouillait disons) aussi sur le trs-80 de la maison.

Mais, même si ça n'était pas bien poussé très loin, ça existait déjà à l'école (dans certaines écoles et/ou avec certains enseignants je suppose).

L'idée est donc loin d'être nouvelle, même s'il va plus loin en formalisant la création du jeu et en abordant le jeu sous autre chose que la programmation.

Et je suis d'accord : c'est un excellent projet scolaire.

Par contre, l'enseignant a intérêt à préparer son argumentaire de présentation aux parents d'élèves. Il y aura des réfractaires.

Écrit par : Mokona | 09/01/2008

Oh, on a tous été plus ou moins bien exposé à l'outil informatique à l'école. Ce sont pas les TO7 et autres MO5 qui ont manqué, même dans mon patelin ! ^_^

Je faisais même du basic à ma maison de quartier !

Mais - il y a toujous un mais - je parle là d'une tout autre ambition éducative.

Il ne s'agit plus aujourd'hui d'indroduire les enfants à l'informatique, qu'ils maitrisent d'ailleurs mieux que nous à l'époque. Il s'agit d'utiliser la création du jeu comme véhicule éducatif.

En fait, faire un jeu n'est qu'une excuse pour mettre en contexte et pratiquer des compétences concrètes apprises aujourd'hui de façon un peu trop théorique.

Je pense sincérement que ce type de projet pourrait reconnecter des enfants qui restent par ailleurs rebuté par l'éducation classique..

C'est un projet qui mériterait d'être défendu, non ? ^_^

Écrit par : Daz | 09/01/2008

C'est un projet éducatif qui me semble se tenir.

Mais comme je le disais, effectivement, il va falloir le défendre, des parents seront réfractaires.

Écrit par : Mokona | 10/01/2008

Peut être. Mais il faudrait vraiment que j'en discute avec un enseignant pour savoir dans quelle mesure ça peut où ne peut pas se faire ^_^

Écrit par : Daz | 10/01/2008

Les commentaires sont fermés.