Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2008

Glissement sémantique narratif...

Si vous êtes un tantinet tatillon sur les abus de langages, ce glissement n'a pas du vous échapper: On ne dit plus "Je voudrais une augmentation", mais on dit "je veux du pouvoir d'achat".
 
 
Honnétement, il faut vivre dans une cave pour échapper au matraquage médiatique autour du nouvel hobby supposé des Français: le pouvoir d'achat. C'est pourtant un glissement sémantique évident!
 
 
Alors que demander une augmentation amène forçement la question "A quel titre une augmentation?", le pouvoir d'achat lui à l'avantage d'être perçu comme un droit. Le pouvoir d'acht raconte une histoire, celle des gens spoilés de leur juste droit par... Ben, justement on sait pas trop par qui, mais là n'est pas le sujet!
 
 
Non, sérieux, limite, le droit au pouvoir d'achat devrait être inscrit dans la constitution!
 
 
Les esprits chagrins me diront que le PA, c'est aussi une histoire de prix. Ce à quoi je retorquerai que baisser ou limiter les prix, c'est attaquer le pouvoir d'achats des autres. En somme, deshabiller Jacques pour habiller Nicolas.
 
 
Les esprits encore plus chagrins me retorquerons que les profits sont cooptés par une petite minorité qui dorment sur leurs sacs d'ors. Ce à quoi je leur retorquerai que peut être, mais que jusqu'à preuve du contraire les Français ne sont pas tous devenus communiste du jour au lendemain, loin de là. 
 
 
Bref, blaque et cynisme à part, çe n'est qu'un énième exemple d'un phénomène bien plus vaste de mystification de la réalité, élévant un symptôme réel -une baisse du pouvoir d'achat- au rang de solution globale -yaka augmenter le pouvoir d'achat-....
 
 
 
 
 
En tout cas, l'expression me tape sur le système maintenant ! Je continuerai donc a demander une augmentation de salaire, ce qui présente au moins l'avantage de me forcer à devoir la justifier ^_^

Commentaires

Donnez moi
donnez moiiiiiiiiiiiiiiii
Le pouvoir d'achaaaaaaaaaat...

toujours aussi bon meme en saison 2, chapeau !!!

Écrit par : krousty_bat | 05/02/2008

J'aurai du répondre ça au dev junior qui m'a réclamé 4000 euros net. Je lui aurait répondu que vu que la PS3 a baissé par besoin d'autant de pouvoir d'achat.... :D

Écrit par : Pedro Guanaes | 05/02/2008

Ah toi aussi ça t'énerve cette expression ? Surtout que bon le pouvoir d'achat cela ne se décrète pas.

Ca me rapelle une histoire à l'époque où je bossais pour mon ex-boite, un type va voir le patron pour obtenir une augmentation de salaire, il balance un chiffre au patron qui lui demande "ok mais pourquoi je t'augmenterais" et là le mec lui balance qu'il veut un appart plus grand pouvoir acheter plus de truc patati patata, à la fin le patron réponds "oui mais ça ça regarde pas la boite". Et pouf pas d'augmentation.

Si vous avez envie de lire une analyse sympa sur la volonté de consommer les augmentations de salaire toussa, je vous conseille "The Paradox Of Choices", il y a un très bon chapitre là dessus où il explique que le principale ennemi de l'homme en général c'est son facteur d'adaptation qui fait qu'il s'habitue rapidement à une augmentation et que ca devient rapidement la normalité. En gros en bien ou en mal on s'adapte, bon bien entendu on s'adapte plus vite au bien :)

Par contre pour revenir au sujet, on peut quand même constater l'inflation de certains postes de dépense on se dit que quelque chose aurait pu être fait, genre le prix des logements. Mais là on risque d'en discuter longtemps.

Et si on regarde l'évolution du niveau de vie de la France je crois qu'on est loin de pouvoir se plaindre, en principe on voit toujours le mecs qui a une Ferrari, pas les 50% de la population mondiale qui ont jamais passé un coup de fil.

Écrit par : Whirly | 06/02/2008

Ah toi aussi ça t'énerve cette expression ? Surtout que bon le pouvoir d'achat cela ne se décrète pas.

Ca me rapelle une histoire à l'époque où je bossais pour mon ex-boite, un type va voir le patron pour obtenir une augmentation de salaire, il balance un chiffre au patron qui lui demande "ok mais pourquoi je t'augmenterais" et là le mec lui balance qu'il veut un appart plus grand pouvoir acheter plus de truc patati patata, à la fin le patron réponds "oui mais ça ça regarde pas la boite". Et pouf pas d'augmentation.

Si vous avez envie de lire une analyse sympa sur la volonté de consommer les augmentations de salaire toussa, je vous conseille "The Paradox Of Choices", il y a un très bon chapitre là dessus où il explique que le principale ennemi de l'homme en général c'est son facteur d'adaptation qui fait qu'il s'habitue rapidement à une augmentation et que ca devient rapidement la normalité. En gros en bien ou en mal on s'adapte, bon bien entendu on s'adapte plus vite au bien :)

Par contre pour revenir au sujet, on peut quand même constater l'inflation de certains postes de dépense on se dit que quelque chose aurait pu être fait, genre le prix des logements. Mais là on risque d'en discuter longtemps.

Et si on regarde l'évolution du niveau de vie de la France je crois qu'on est loin de pouvoir se plaindre, en principe on voit toujours le mecs qui a une Ferrari, pas les 50% de la population mondiale qui ont jamais passé un coup de fil.

Écrit par : Whirly | 06/02/2008

(..) au patron qui lui demande "ok mais pourquoi je t'augmenterais" (..).

je repond simplement par la veritee: "car on me propose cette somme la ailleurs" ou "car c'est le tarif pour les gens de ma valeur partout ailleurs"... apres, on me guarde ou pas, ou je decide de rester ou non. l'employé s'est juste tromper d'argument, le patron non :)...

(..) vous conseille "The Paradox Of Choices", il y a un très bon chapitre là dessus où il explique que le principale ennemi de l'homme en général c'est son facteur d'adaptation qui fait qu'il s'habitue rapidement à une augmentation et que ca devient rapidement la normalité(..)

il y a aussi les realités qui veulent qu'on te propose ailleurs plus, et ca serais bete parfois, entout cas si l'on peut, de refuser plus pour faire la meme chose. :)
demander pour demander est bete, demander car on te propose mieux ailleurs est juste donner une chance a un endroit que tu aimes bien (et ou normalmeent, les gens en retour aussi t'aprecie) de te guarder :).

une augementation d'ailleurs prise ou indexé sur celle du pouvoir d'achat est rare dans tous les pays de toute facon, et en effet, si elle n'est pas a la base mise noire sur blanc dans un contrat, aucun patron n'a de logique de l'apliquer... vous ne valez pas plus (votre valeur intraseque a effectuer votre travail) car le prix du pain ou du coton vaut d'un seul coup plus cher :)

Écrit par : krousty_bat | 06/02/2008

Bah, en outrepassant ce tapage mediatique sur le pouvoir d'achat (un terme a la mode), il suffit de se rapeler qu'avant on parlait tout simplement d'inflation (et ce depuis que je suis mome), et que ca revenait exactement au meme.

c.a.d. que chaque annee, on ajuste les salaires sur l'inflation si on veut considerer offrir a son employe le meme niveau de vie. En Coree, l'inflation cette annee semble avoir tournee autour de 4%, et par consequent tout le monde a eu une augmentation minimale de 4% de son salaire (sauf ceux qu'on cherche a pousser vers la porte de sortie).

Bref, rien que de tres normal dans tout ca.

Quant aux raisons personnelles pour demander une augmentation, c'est comme le dit krousty simplement lie a l'offre et la demande. Mais l'ammener de facon aussi maladroite que "je veux une augmentation pour etre plus riche" sans justification ni "menace", c'est pas vraiment la meilleure facon de faire.

Écrit par : MMoi | 06/02/2008

Il y a aussi des abérations qui sont lié à la loi de l'offre et la demande = peu de dev avec de l'expérience disponible = dev pas très compétent très cher
plein de graphistes=graphistes qui sont pret à bosser gratos

Des testeurs à la pelle = des mecs pret à te faire un chèque pour bosser pour toi :D

Écrit par : Pedro Guanaes | 06/02/2008

Aaaahhhh, l'inflation, cette bonne vieille vache à lait ^_^

Bon, en tout cas en France, les salaires ne sont de toute façon pas indexés sur l'inflation - même le smic n'augmente pas aussi vite !!! :-D

Maintenant, je rejoint tout à fait Whirly sur le sentiment que tout ce battage n'est qu'une façon d'éviter de poser la bonne question. De la même façon que l'employé maladroit dans son histoire, ce battage médiatique ressemble vraiment à une requête mal formulé pour pouvoir acheter plus.

Et comprenons nous bien, je ne parle pas là des petites retraites ou des smicard tricard ^_^

Bref, je m'emporte!

Ah, au sujet des demandes d'augmentations, tu as raison Krousty, au sens où une partie de notre "valeur" dans l'entreprise est indéxé à notre valeur sur le marché. Sauf...

Sauf que tu n'est justement pas censé pouvoir l'évaluer directement, car sinon ça voudrait dire que tu as envoyé ou répondu à des requêtes ou à des offres d'emplois concurrente...

Et ça, en France, c'est mal! Car ce que l'entreprise Française apprécie avant tout, c'est la fidélité (sic) - pas la compétence!

Aux US ou en Angleterre, les mentalités sont différentes - à mon grand dam, la France se croit encore en 1945 ^_^

Enfin, pour finir sur le sujet des augmentations, il y a aussi un phénomène qui je crois est très mal géré en général: le décalage entre la valeur ajouté que l'employée pense avoir créé, et celle évalué par l'entreprise.

C'est je crois le phénomène le plus pernicieux et le plus difficile à gérer: le fait que ce que tu vois de ton travail n'est pas forcément ce que les autres en perçoivent...

Peut être un bon sujet pour un autre article ?

Écrit par : Daz | 06/02/2008

"il y a aussi les realités qui veulent qu'on te propose ailleurs plus, et ca serais bete parfois, entout cas si l'on peut, de refuser plus pour faire la meme chose.".

Sauf que aussi souvent les "jeunes" font une fixette sur le salaire sans chercher à voir aussi tous les trucs qui gravitent autour. Et ça peut pas mal graviter autour.

Mais l'herbe est toujours plus verte ailleurs... enfin jusqu'à ce qu'on y arrive.

Écrit par : Whirly | 06/02/2008

(..) Et ça peut pas mal graviter autour. (..)

tout a fait d'accord :)...


(..) Mais l'herbe est toujours plus verte ailleurs... (..)

hehehehe, y parait oui, ca reste a prouver, ca depend du contraste que tu met sur ton ecran :).

Écrit par : krousty_bat | 07/02/2008

Soyons subversif: L'herbe est TOUJOURS plus verte ailleurs, ne serait ce que parce qu'elle est différente ^_^

En fait, c'est pas vraiment le pré qui m'intéresse, le voyage qui m'emmène d'un pré à un autre...

Voilà que je donne dans la métaphore bovine moi... O_o

Écrit par : Daz | 07/02/2008

ça deviens cabalistique ici :D

Écrit par : Pedro Guanaes | 07/02/2008

AAAARRGGGHHH, mes yeux, mes oreilles... ^_^

Écrit par : Daz | 08/02/2008

Les commentaires sont fermés.