Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2009

2009 déjà

C’est peut être un peu tard pour s’en rendre compte, mais pour moi, 2009 est arrivé un peu par surprise. A peine le temps de souffler, et c’est déjà la fin du mois de Janvier. Bref, autant dire que je n’y ai pas attaché beaucoup d’importance. J’espère juste que cette année vous sera à tous bénéfique ^_^



Ce n’est pas que je vis coupé du reste du monde : la guerre à Gaza, l’investiture d’Obama, les tempêtes et autres grèves des transports intempestives, toutes ces nouvelles ont eu un impact plus ou moins fort dans ma vie. Mais je mentirai en disant m’être impliqué dans ces évènements (sauf peut être pour Gaza), les échos du monde peinent à effleurer ma conscience.



J’ai tout simplement d’autres chats à fouetter…



Trêves de digressions, flash forward sur les jeux vidéo.



Il y a comme une sorte de dissonance à l’heure actuelle dans l’industrie. D’un coté, on se tape dans le dos en ce félicitant des relativement bonnes ventes de noël, soulignant l’imperméabilité du secteur à la crise économique ; et de l’autre, on a rarement vu une vague de licenciements et de fermetures de studio aussi soutenue.



Petite chronologie à l’intention des distraits.



Déjà, le contexte : Activision-Blizzard qui décident de consolider leurs franchises suite a leur fusion, laissant un certain nombre de studios ex-vivendi et de projets sur le carreau. THQ qui fait de même. Midway en vrac, et en sursis, vendu une obole, mais endetté jusqu’au cou. EA qui décident de dégraisser plus au moins 10% de son personnel, plutôt plus que moins d’ailleurs…



Mais il faut égrener les annonces pour prendre conscience de l’ampleur des dégâts.



Juillet 2008 – 2K ferme Venom Games. Flaship studio et Pivotal coulent.



Aout 2008 – Midway Austin laisse partir 80 personnes.



Septembre 2008- A la surprise générale, Microsoft ferme Ensemble Studio. NCSoft laisse partir des employées de sa filiale européenne.



Octobre 2008 : Silicon knights perd 25 personnes. Avalanche studio est contraint de laisser partir 77 personnes.



Novembre 2008 : Juice perd 30 personnes. Brash Entertainement coule. Gearbox licencie 20 personnes. Funcom US licencie aussi.



Décembre 2008 : Midway Austin ferme définitivement. Turbine, Hothead Games et Monolith dégraissent, pendant que NCSoft abandonne Tabula Rasa. Factor 5 et Free Radiacal ferment (au moins 80 personnes d’un coté, 140 de l’autre).



Janvier 2009 : Oxygen Studio UK est à vendre (14 personnes). Gusto Games coule (14 personnes). Crystal Dynamics compte 30 personnes de moins. EA abandonne Pandemic Brisbane à son sort. EA Mythic perd 21 personnes, EA Mobile en perd 45, EA Tiburon 40, EARS 60, à compter parmi presque 400 personnes en tout. Sega US licencie 30 personnes. EA Black Box perd la majorité de ses employées (120 personnes). Eidos fait le ménage : Eidos Play, Rockpool Games et Morpheme tombent (au bas mot 60 personnes). Microsoft abandonne ACES Studio, une partir de son équipe QA et Gamescore (au bas mot 200 personnes). Atomic Planet disparait (35 personnes). Enfin, aujourd’hui, Nexxon Vancouver ferme (27/01 - 90 personnes).



Et il va de soit que cette liste n’est pas exhaustive.



Alors évidemment, ce type de correction n’est pas forcément inattendu. Le secteur console est plus difficile que jamais, les MMO sont toujours aussi risqués à produire, et après tout, il est improbable que la crise économique n’ait pas de conséquence majeure, même sur l’industrie du jeu.



C’est l’ampleur de la correction qui est surprenante, ainsi que sa structure. Si l’Angleterre prend un coup du fait de sa relative proximité avec les acteurs économiques américains, l’Europe continentale semble épargné (pour combien de temps ?).



La liste des studios concernés par ces à-coups semblent en effet sans fin. Il faut s’attendre à plus de mauvaises nouvelles, a des achats et a des consolidations.



De plus, la correction semble peut être un peu disproportionnée par rapport aux chiffres des ventes. A priori, il faut donc s’attendre à une industrie un peu frileuse dans les 2 prochaines années : moins de nouvelles IP, plus de séquelles (si si, c’est possible), et une explosion de secteur des DLC (le jeu en tant que plateforme).



Bref, le moment semble opportun que rien n’est jamais éternel en ce bas monde, et c’est encore plus vrai dans notre secteur ^_^

14:32 Publié dans Business | Lien permanent | Commentaires (39)

Commentaires

Bonne annee mus!

Toujours a Darkworks? Va falloir voter et faire passer le mot pour le nouveau semestre ;)

http://yourworkplace.biz/branch.php?companyid=11&branchid=1

Je te souhaite une excellente annee et j'espere qu'on aura l'occasion de se revoir un de ces 4

Écrit par : Jeremy | 29/01/2009

Salut Jeremy ^_^

Bonne année à toi aussi !!! Et oui, à Darkworks pour l'instant ;-)

Et toi? Toujours en Suisse ? Comme tu le vois, le millieu a pas vraiment changé...

Écrit par : Daz | 30/01/2009

Oui, pas mecontent d'avoir quitte cette industrie. Je veux me lancer dans la creation de boite cette annee, on verra bien, souhaite moi bonne chance... y'a plein de talents dehors a present, perfect time :)

Écrit par : Jeremy | 30/01/2009

Clair, encore un...

http://www.joystiq.com/2009/01/30/world-of-goo-publisher-files-for-bankruptcy/

Écrit par : Daz | 31/01/2009

Tu oublie Vivendi Games Mobiles (fermé définitivement) dont j'ai récupéré des gens, mais aussi le dégressage de Gameloft (le secteur du jeu mobile se porte très mal...) et bonne année :D

Écrit par : Pedro | 01/02/2009

Ah ben c'est cool, j'vais ptête trouver des gens pour ma créa de boîte comme ça :)

(ahem)

Écrit par : Dam's | 01/02/2009

'Tain, j'ai com-ple-te-ment zaper que tu etais a Darkworks maintenant... j'etait devant la porte de votre studios y'a encore deux semaine a dejeuner avec deux tres bon potes (Ben Martinez et Olivier Fleurrete) lors de mon passage a Parich ... on t'aurais inviter au dejeuner bo'del !!! :)...

boarf, bon courage pour finitionnez IAmAl, que la force soitavecvouzzz...

Écrit par : Nico | 02/02/2009

Ha t'es revenu en France nico?

Écrit par : Jeremy | 02/02/2009

@Nico: La faute de Olf, il a pas du tilté ^_^! Mais t'inquiète, on va le fourrer dans la boite, inch allah... :-D

@Dams/Pedro: Et vi, en effet, j'en ai zappé pas mal d'autres. Franchement, il y en a juste trop. J'ai encore tilté ce matin sur deux autres noms de studios dans les semaines à venir...

Ceci dit, je serai curieux de savoir à qui profite cette vague de ressource humaine...

Écrit par : Daz | 02/02/2009

En même temps faudrait arriver à scinder en deux d'un côté les boites qui ont vraiment coulé (et encore faut voir la raison, genre quand on ferme une branche parce que pas assez rentable on peut discuter de l'effet crise) et de l'autres les boites qui profitent de la crise pour dégraisser comme il faut.

Écrit par : Whirly | 02/02/2009

Oui, on se demande dans quelle mesure il n'y a pas un effet d'opportunisme dans certaines de ces décisions. Mais les fais sont là: si les revenues continuent de progresser, les profits stagnent ou diminuent.

Je suppose qu'il n'y a rien de surprenant à cela, étant donné le contexte du secteur (en particulier sur console)...

Écrit par : Daz | 02/02/2009

J'attends toujours ton vote mus :) http://yourworkplace.biz/branch.php?companyid=11&branchid=1

Écrit par : Jeremy | 02/02/2009

C'est fait ^_^

Écrit par : Daz | 02/02/2009

ha cool, merci
reste plus qu'a invite le reste de l'equipe pour avoir 5 votes! :)

Écrit par : Jeremy | 02/02/2009

"Mais les fais sont là: si les revenues continuent de progresser, les profits stagnent ou diminuent."

-> Source ? C'est le genre d'assertion très difficile à établir de manière stricte dans la mesure où par exemple Activision a du passer au bilan énormément de coût de restructuration suite à leur fusion. Et c'est pas les seuls.

Écrit par : Whirly | 02/02/2009

DFC: Western Revenue Gains Coming At Expense Of Profits

http://www.gamasutra.com/php-bin/news_index.php?story=22054

Mais je t'accorde que ça ne s'applique pas à tout le monde... ^_^

Écrit par : Daz | 02/02/2009

Moi ce que je vois surtout c'est que les banques se comportent comme des enflures (notre cas est éloquent) et que la logique purement comptable force à se comporter comme une enflure. Enfin, maintenant que j'ai 5 jeux finis et 16 personnes j'ai le droit à m'inscrire sur ton site Jeremy??.
En ce qui concerne l'abondance de main d'oeuvre ça permettra peut etre de rationalisé les salaires qui sont devenus absurdes...

Écrit par : Pedro | 02/02/2009

@Pedro: Peux tu nous raconter (ce qui est racontable évidemment) tes déboires avec les banques ? De même, qu'entends tu par salaires absurdes ?

En fait, ta remarque sur les salaires me fait penser au dernier post de Whirly :-)

http://www.bretzelsandgames.com/?p=764

Écrit par : Daz | 03/02/2009

Oui je peux raconter mais le post va être long et préparer vos mouchoirs car comme le dirait Whirly, Oliver Twist à coté c'est un Nanti. Par contre je vais commencer avec ma remarque sur les salaires car je pense qu'en tant que Patron de jeune boite sur Paris je suis directement impliqué.

On se plaint souvent que les salaires français dans les jeux vidéo sont bas, surtout en comparaisons avec les salaires des autres pays comme l'angleterre. Cependant il faut replacer ces salaires dans un contexte global de société et au final on se rend compte que même si on est mal payé en France à faire du jeux vidéo, on reste beaucoup plus payé que dans tous les autres secteur de l'industrie du divertissement avec des charges de travail et de stress qui sont plus proche du monde de mon petit Poney que du travail à la mine.

Bien sur il s'agit d'une généralité mais le constat est éloquent. Un graphiste gagne généralement très bien sa vie dans les jeux vidéo (2800 euro brut pour un senior - 5/6 ans d'XP sur Paris ) alors que le même profile dans des agences de communication ou web serait plutôt aux alentours de 1800 à 2000 euros brut... Un développeur Senior quand il gagne la même somme se sent lésé car les SSII et les banques (:D) payent mieux et donc tournera entre 3000 et 3500 sauf que quand l'on compare au salaire moyen des français et leur charge moyenne de travail, ceux-ci sont loin d'être mal payé avec un grand nombre d'avantages que beaucoup leur envie.

Donc soit les gens des autres secteurs sont pas assez payé ce qui est très souvent le cas, mais à l'heure où l'on parle de pénibilité du travail, il faut bien se le dire le jeu vidéo est un secteur de privilégiés qui sont avant tout la pour se faire plaisir. Au final on perd pied à savoir combien coutent réellement les gens dans les boites de jeux tant les disparités sont grandes. Comment savoir en tant que Patron quel est le salaire juste à verser à ses sbires?
Récément et avec la fermeture de Vivendi Games Mobile et le dégraissage de Gameloft j'ai vu passé pas mal de petits gars qui avaient des prétentions salariales déraisonnables, pourquoi? par ce que leur ancien employeur payait des salaires très élevé et qu'ils sont pas pret à gagner moins. Donc pour ne citer qu'un cas, un mec avec 2/3 d'xp uniquement sur jeux sur mobile qui gagne 3600 par mois alors que moi je paye aux alentours de 2300 le même genre de profil... Et pourtant j'ai pas l'impression d'être celui qui paye le moins.

Dans tout les cas c'est un problème complexe et tant que l'on aura pas de vrais chiffres actualisé avec les données qui vont bien avec pour pouvoir établir une vrai grille de salaire, j'aurai l'impression en tant que patron de payer bien et mes employés auront l'impression d'être mal payé...

Le problème c'est que ce genre d'attitude a de grave conséquences sur le comportement des employés qui malgré les conditions de travail qu'on leur offre vont toujours en vouloir plus et vont oublier très vite à quel point une petite société de jeux vidéo est fragile et par conséquent qu'il est difficile de faire mieux. On se retrouve donc avec une masse salariale qui n'a aucune fidelité et dont l'important est d'être bien payé et régulièrement....

Écrit par : Pedro | 03/02/2009

"mais à l'heure où l'on parle de pénibilité du travail, il faut bien se le dire le jeu vidéo est un secteur de privilégiés qui sont avant tout la pour se faire plaisir"... qu'est-ce qu'il faut pas entendre des fois.

oui tu peux mettre ton entreprise sur le site, je l'ajoutterai avec plaisir, fellicitation pour avoir monte ta boite et reussit a sortir des jeux.

Écrit par : Jeremy | 03/02/2009

@Jeremy, ce que je veux dire c'est qu'un mec qui bosse au MacDo c'est rarement par choix de carrière, ni un mec qui bosse à la mine, alors que bosser dans les jeux vidéo est un privilège de ceux qui peuvent se permettre de choisir leur vocation. Je pense que c'est aussi un choix qui à un prix qu'il faut ou non être prêt à payer. Et je connais personne qui bosse dans les jeux vidéo car il doit nourrir sa famille, par contre je connais beaucoup de gens dans les jeux vidéo qui en y bossant peuvent nourrir leur famille.

En ce qui concerne la boite c'est grace à Whirly en grande partie que j'en suis la, mais aussi grâce à toi et d'autres comme Daz sans lesquels je n'aurai rien pu faire. Je n'ai aucun mérite en soit à part le fait d'avoir persévéré même si récemment je me demande si le jeu en vaut toujours la chandelle..., je vais tenter d'expliquer ça dans les commentaires ci dessous...

Écrit par : Pedro | 03/02/2009

Je ne suis ni patron, et encore moins "executive", donc je trouve ton point de vue très intéressant. Mon point de vue est à prendre avec un grain de sel ^_^

Il y a à priori une focalisation - peut être très hexagonale - sur le salaire (les frenchies semblent obsédé par ce que les américains appellent "keeping up with the Jones").

Pour ma part, je pense en effet que le secteur n'est pas ce qui se fait de pire, loin de là. Privilégié ? Ça, je ne sais pas. A priori, nous sommes tous des cols blancs, et mécaniquement moins exposé à la pénibillité physique.

Par contre, au même titre que toutes les autres professions intellectuelles, nous sommes exposés au stress du aux contraintes de production, à la subjectivité des critères de productivité, et aux impostures intellectuelles (le fameux "mais tu fais ça pour la gloire").

De plus, des gens qui bossent pour faire vivre leur famille, moi, j'en croise tout les jours. Tiens, rien que quand je me regarde dans le miroir le matin ^_^

J'avoue que je me méfie des héros, des cowboys et autres sacrifiés sur l'autel de l'entreprise ;-)

Bien sur, je fais ce que j'aime faire. Mais je le fait surtout comme étant un moyen agréable de subvenir aux besoins de ma vie privée (et à ceux de mes proches).

Du coup, je pense qu'il est improbable voir risqué de dissocier la rémunération de sa fonction sociale. Un travail même dans le jeu reste du travail, et donc digne de recevoir une rémunération équitable. J'espère que tout le monde me comprend...

Après, je laisse à chacun le choix de définir ce qui constitue une rémunération équitable. C'est un sujet d'actualité, en particulier pour les plus gros revenues, et des personnes bien plus intelligentes que moi semblent peiner à trouver de bonnes réponses...

Quoi qu'il en soit, on sait tous qu'échanger son temps de travail contre une rémunération (la définition peut être la plus commune du travail moderne - le taux horaire) constitue le moyen le moins efficace et le plus vulnérable (en règle générale) de subvenir à ces besoins.

C'est aussi pour ça que vous êtes des entrepreneurs, pour changer les règles du jeu dans vos propres vies, non ?

Écrit par : Daz | 03/02/2009

Bonne annee 2009 !

Comme les presument l'ensemble des commentaires (et l'article) au dessus de moi, on va bien se marrer cette annee !

Heureusement, je vais faire un rapide passage par le Mobile, rien ne peux m'arriver ! hum... peu importe.

Écrit par : MMoi | 03/02/2009

@Daz, je suis peut etre excessif dans mon commentaire, et c'est vrai que c'est pas tous les jours faciles même dans le jeux vidéo mais disons que je réagit aussi en tant que quelqu'un qui a cottoyer d'autres milieux et clairement le stress dans le jeu vidéo ça reste panique chez les bisnounours plutôt que God of War... En bref, disons que je dois être au stade aigri de la vie car j'ai comme tout les patrons des employés qui se comportent comme des gamins pourris gâtés avec un ingratitude qui donne envie de se tirer une balle...

"C'est aussi pour ça que vous êtes des entrepreneurs, pour changer les règles du jeu dans vos propres vies, non ?" non je l'ai fait surtout par amour :D

Écrit par : Pedro | 03/02/2009

To jeremy --> oui, revenue en France, mais c'etait juste pour les vaccances... et mon avions ayant ete annuler a cause d'une legere neige parisienne, je me suis retrouver a occuper mon temps a visiter les amis Parisiens dans le coin dont j'avais le num de tel. :).

Écrit par : Nico | 04/02/2009

Et pendant ce temps, Ubi recupere un studio de 110 personnes a Vancouvert..

Écrit par : MMoi | 04/02/2009

C'est vrai qu'Ubi a la différence de beaucoup d'autres semble avoir la patate ^_^

Cocorico ?

Écrit par : Daz | 05/02/2009

THQ: -600 :-(

http://www.joystiq.com/2009/02/04/thq-eliminating-600-jobs/

Écrit par : Daz | 05/02/2009

Rare ce matin ? http://www.gamasutra.com/php-bin/news_index.php?story=22339

Écrit par : Daz | 18/02/2009

Les commentaires sont fermés.