Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2007

PeaceMaker...

Dans Sim City 2000, il y avait un certain nombre de scenario catastrophe que vous deviez gérer. Du tsunami au tremblement de terre, de l'attaque martienne à Godzilla, tout avait été pensé. Enfin, presque.

 

Dans PeaceMaker, rien de tout cela. Au contraire, vous avez la charge de rétablir la paix entre Israel et la Palestine... Ce qui donne bien assez de travail comme ça, non ?

 

Au choix, essayez donc de vous mettre à la place du président Palestinien ou du premier ministre Israelien... A l'occasion de la disponibilité des démos du jeu, un petit brief: 

 

  • PeaceMaker is inspired by real events in the Israeli-Palestinian conflict.
  • Be a leader and bring peace to the region before your term in office ends.
  • PeaceMaker is two games in one: play both the role of the Israeli Prime Minister or the Palestinian President.
  • Play the news: how would you react to the events in the Middle East presented using real news footage and images?
  • Depending on what you bring to the table, we have three difficulty levels to choose from including calm, tense and violent.

 

[ PeaceMaker ] 

 

05/05/2007

L’Iran et les jeux vidéo

Tiens, c’est à la mode en ce moment. De toute évidence, le jeu vidéo devient un média de plus en plus engagé. Aujourd’hui, c’est l’Iran qui s’y colle.

 

Apparemment, « Saving The Port » relate les exploits militaires de l’Iran pendant la seconde guerre mondiale.

 

Tehran-based Taliya News writes that Saving the Port was created “in a bid to counter the West’s cultural onslaught and in order to promote the Islamic-Iranian culture.” PC World’s Matt Peckham ponders the political aspects of the game and whether it will be used as a propaganda vehicle.

 

The game, which sounds as though it could be turn-based, is set in the World War II era, a time when the Middle-East was largely under European rule. English and Russian forces invaded Iran in 1941 to prevent it from allying with Axis forces.

 

[ via Game Politics ]

 

medium_irangamenew225.jpg

 

Marrant. Bientôt, après America’s Army, toutes les armées auront leurs propres jeux.

24/12/2006

Left Behind: La loose

Left Behind, j’en avais déjà parlé auparavant, c’est un jeu chrétien sur le thème de la fin du monde. C’est quand même un peu la loose quand votre jeu chrétien se fait descendre par les représentants d’a peu près toutes les religions du monde !

 

The controversial game from Murrieta, California-based Left Behind Games revolves around the aftermath of the Biblical rapture.

It recently met with heavy criticism from progressive Christian groups, and now The Council on American-Islamic Relations (CAIR) is asking retail giant Wal-Mart to take the game down from its shelves.

 

[ via Next Generation ]

 

 

 

En tout cas, au delà du débat sur le contenu douteux du jeu, cela prouve au moins que les scénarios des jeux ne peuvent pas encore sortir d’un certain carcan normé, a moins de faire dans la métaphore…

05/09/2006

Left behind

Il y a au moins une chose dont je suis a peu prêt certain, c’est que le 21ieme siècle est tout sauf cartésien. Quand Marcel Gauchet a mis le doigt sur le phénomène de désenchantement du monde, il ne se doutais peut être pas à quel point ce même désenchantement allait coûter cher.

 



 

Depuis, les religions ont la cote. Pour être exacte, toutes les interprétations les plus exotiques des religions ont la cote. Non, vraiment, c’est un fait. Il n’y a qu’à voir comment les miracles accomplis par les télés évangélistes en directe à la télé sont monnaies courantes. Où que les martiens scientologues ou raellien sont aux coins de nos rues. Et, évidemment, c’est bien connu, 70 vierges attendent le candidat bienheureux au suicide. De préférence explosif, le suicide.



Bref, à défaut d’être désenchanté, on devrait plutôt parler de réenchantement du monde. Et les chrétiens ne sont pas en reste.

 



 

« Left Behind » aurait pu resté au coté du folklore chrétien populaire, au même titre que Narnia par exemple. Après tout, l’idée que soudainement, la moitié de la population – heureux élus - allait disparaître pour aller au Paradis tandis que l’autre moitié resterai à se morfondre sur terre à des relents de mauvaise science fiction apocalyptique simpliste. Pour autant, de plus en plus de convaincus se sont rallié à cette idée, et attendent de pied ferme ce jour béni.



On ne compte plus les livres, les romans, les adaptations télés, les colloques, les tshirts, j’en passe et des meilleurs. Alors pourquoi est ce que ce concept a autant de succès ?



Peut être sont ils fascinés par la loterie arbitraire du choix, ou peut être est ce la destiné de ceux qui resteront – les left behind – qui leur parlent. La vision apocalyptique de la guerre, l’antéchrist…


Toujours est –il le jeu vidéo manquait à l’appel, et que c’est chose faite maintenant :

 

Left Behind Games was founded on October 23, 2001 for the purpose of developing Video & PC Games based upon the world renowned “Left Behind” Series, which continues to be one of the top selling fiction series of all time. Having sold more than 63 million books, Left Behind books have been translated into more than 30 languages and new releases continue in the Novel Series (14 books), the Kid’s Series (40 books), the Graphic Novels (10 releases), the Audio Drama Series, and more.
 

[ Left Behing Games ]

 

La démo est disponible, je ne l’ai pas essayé. Peut être que quelqu’un pourra nous expliquer ce phénomène ?...

 

22/08/2006

Colombine

Le massacre de Colombine a traumatisé l‘inconscient collectif américain. Comme souvent, c’est principalement la capacité d’identification aux protagonistes qui a déclenché la vague d’empathie : l’innocence des victimes, la relative normalité de la ville de Colombine, l’image de jeunes adolescent se livrant gratuitement à un massacre organisé. Cet événement, au delà de la compréhension, au delà du miroir, a marqué le coté obscur du mythe américain.

 

Tous ces événements nous interpellent car ils nous mettent devant des situations angoissantes et inconnues. Comment réagir face à un enfant avec une arme ? Que se serait-il passé si j’avais été dans un avion le 11 Septembre ? Aurait je survécu dans un camp nazi ? Ces questions improbables et pourtant réelles nous poussent sans cesse à revisiter mentalement ces situations.

 

Nous écrivons des romans, des essais, des documentaires et des films. Avant, les contes et la tradition orale se chargeaient d’explorer la difficulté de vivre. Aujourd’hui, La liste de Schindler pose la question de savoir ce que c’est que d’être humain, et Guernica dénonce les crimes de la guerre en Espagne. Nous re-explorons continuellement nos cauchemars, de la même façon que nous sommes obsédé par la mort, afin de mieux pouvoir les mettre a distance.

 

 

Colombine n’est pas une exception. Par exemple, Elephant nous met face à ces enfants meurtriers qui auraient pu être les nôtres. Alors, si le cinéma le peut, pourquoi pas le jeu vidéo ? C’est le projet de Super Colombine RPG.

 

 

DESCRIPTION: This game delves into the morning of April 20th, 1999 and asks players to relive that day through the eyes of Eric Harris and Dylan Klebold, those responsible for the deadliest school shooting in American history. Preview pictures can be found below.

[ Super Colombine RPG ]

 

Est ce bien pertinent ? Après tout, c’est un sujet délicat touchant à l’une des composantes les plus fondamentale de notre société : les enfants. A priori, l’idée de faire un RPG est appropriée dans le sens ou elle permet d’explorer une suite d’événements scénarisés. Le RPG en tant que forme permet de contraindre un gameplay donné dans un cadre scénaristique restrictif et dirigée.

 

 

De plus, c’est une forme de jeu très simple à appréhender et donc très accessible au public. Et surtout, elle est souvent associée à des histoires relativement innocentes de héros sauvant le monde pour les yeux d’une belle.

 

Et c’est peut être la dessus que ce jeu est le plus pertinent : en entrant en dissonance entre les habitudes ludiques des joueurs et la gravité du sujet, le RPG arrive a reproduire le même malaise éprouvé face à la médiatisation du massacre.

 

Est-ce que c’est satisfaisant ? Non, évidemment. Le jeu vidéo en tant que média de critique sociale n’en est qu’aux balbutiements. Il reste encore beaucoup à faire avant de maîtriser le sujet. Mais c’est un début, et d’autres tentatives suivront.

 

D’ici là, je suppose que le cinéma restera encore longtemps le média le plus populaire pour revisiter l’histoire…

 

20/08/2006

Emeutes Ludique = Boring Game ?

Vous souvenez vous de l’expression « émeutes ludiques » ? Parmi le gloubiboulga des expressions toute faites sensées percer a jour le mystère de la vie en France, cette expression avait réussi a se hisser assez haut dans mon top 50.

 


Mais ce que j’aime bien avec ces expressions parisiano-bobo-journalistico-messianiques, c’est les prendre au pied de la lettre.

 

Vous vous demandez comment les forces de l’ordre ont vécu les dernières émeutes en France, mais non, vraiment, recevoir des pavés sur la tête ne vous dis rien ? Alors voici la solution parfaite : Paris Riot, un mod pour le jeu Medal Of Honor.

 

 

En fait, pour être honnête, je me demande pourquoi ça a pris tant de temps pour que quelqu’un tente l’expérience.

 

Il y avait bien eu un machinima fait à l’aide de « The Movies ». Mais le vrai jeu s’est fait attendre. C’est désormais en cours.

 

Reste à savoir si on peut jouer les « émeutiers ».

 

En attendant, la critique sociale envahi chaque jour un peu plus le média ludique, et c’est peut être aussi un signe de maturité…

11/07/2006

Global Conflicts: PALESTINE

La guerre palestinienne comme vous ne l’avez jamais vu. Jouez un jeune journaliste en mission entre Israël et la bande de Gaza, saurez vous rester objectif ?

 

The Middle East is far away. This is your chance to get closer. Play a young journalist that has just arrived in Israel, and shape the region's future in a peaceful direction. You must complete your assignment at all cost navigating between Palestinians and Israeli sources to get your article. Will you be able to stay objective and maintain trust on both sides as the conflict escalates. What happens when people become much more than just your sources...
 

Je suis vraiment impatient de jouer au nouveau jeu de Serious Games Interactive, une nouvelle société basée à Copenhague.